2 commentaires

De l'importance de l'action parentale ou ou son absence sur l'enfant.

La vie de l'adulte se trouve conditionnée par son éducation. Comparable à l'arbre qui grandit dans un milieu qu'il ne choisit pas, l'enfant grandit avec ses propriétés qui lui sont propres, mais aussi avec un ou plusieurs environnements qui l'influencent.
La "parentalité" en tant qu'action première se charge d'une importance capitale qu'il est souvent difficile d'évaluer sur une échelle qui oscillerait de l'échec à la réussite. Les paramètres de l'éducation sont si nombreux et si diversifiés que ce n'est pas en quelques mots que l'on peut prétendre les découvrir.
À partir se son caractère, des us et coutumes (souvent sous influence religieuse), des institutions coercitives à respecter, l'enfant construit sa personnalité. Force est de constater l'évolution rapide et complexe des règles de vie en société.
Devenir un "bon parent" me paraît être une tâche difficile. Il n'y a pas d'éducation réussie, mais une éducation qui a apporté à l'enfant un sens de vie sereine, sans occasionner d'importantes difficultés d'existence.
La MGEN peut apporter des éléments de réflexion pour les échanges parents-enfants, mais aussi pour l'environnement société-enfant. Pour avoir apprécié quelques articles de la revue, je me permets de souligner cette initiative d'apporter un plus pour le rôle des parents, reste à atteindre un plus grand nombre de lecteurs.