Cette discussion est archivée, les contributions sont neutralisées. 

4 commentaires

Bonjour Guy,
MGEN n'est pas l'employeur public. La participation de l'employeur aux cotisations de la complémentaire pour ses salariés n'est une obligation que dans le secteur privé. L'employeur public, à ce jour, ne s'est pas astreint à cette participation. Dans le cas du ministère de l'Education nationale, la participation de l'employeur pour la cotisation MGEN, mutuelle référencée par ce ministère, avoisine jusqu'à présent les 6 euros par an !!!!
MGEN a milité et continue de militer avec d'autres mutuelles de la fonction publique notamment, pour que cette participation soit décente et représente un vrai gain de pouvoir d'achat pour ses adhérents de la fonction publique.

En France, les employeurs privés financent à hauteur de 50 % minimum la complémentaire santé de leurs salariés… Seulement 3% pour les agents publics !
L’État accorde moins de 6 € par an à la moitié de ses agents pour l’accès à la complémentaire santé alors qu’il accorde 151 euros par an et par salarié dans le privé.
Le législateur a imposé à l’employeur privé la couverture de ses salariés pour faciliter leur accès aux soins. L’employeur n’a aucune obligation vis-à-vis de ses agents. Il y a iniquité devant l’impôt et exclusion des agents publics du bénéfice de la déduction fiscale liée à la cotisation de la complémentaire santé.
Je vous transfère des éléments d'appréciation sur cette question, portée dans le débat public, notamment à l'occasion de cette année d'élections, par la Mutualité Fonction Publique et bien sûr MGEN :
http://www.mfp.fr/mobilisationfonctionpublique/
http://www.mfp.fr/wp-content/uploads/2016/12/CP_MFP_Refer...
Bonne soirée.

Bonsoir Guy,
Je vous ai répondu plus haut sur la position MGEN quant à la participation de l'employeur à la complémentaire santé et à la prévoyance de ses agents, fonctionnaires ou contractuels. J'espère que ces chiffres vous ont intéressé.
Plus largement, avez-vous l'occasion d'en parler avec des collègues? Avez-vous entendu parler de cette question dans le débat public à l'occasion des élections présidentielles et législatives? Qu'en pensez-vous?
Bonne soirée, au plaisir d'échanger.