Cette discussion est archivée, les contributions sont neutralisées. 

37 commentaires

MichelleB
MichelleB

MichelleB

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
MichelleB

Bjr tout a fait d accord , un cardiologue m a dit texto que j avais une mutuelle de " pauvrette " , la pire pour les remboursement des dépassements, quand se remettront ils en question ?

Bonjour,

Ce sujet a fait, fait et fera malheureusement encore couler beaucoup d'encre. Il faut que notre mutuelle puisse trouver l'équilibre entre augmentation des cotisations, couverture de prestations optimale et prise en compte du lieu d'habitation car nous savons pertinemment que ces situations sont quasi normales dans des zones urbaines alors qu'elles sont encore minoritaires dans d'autres... Prendre en compte une prise en charge supplémentaire des dépassements de frais d'honoraires aura forcément des répercussions sur l'ensemble des adhérents car nous devons continuer à respecter la solidarité qui nous anime. Je sais que cette réponse ne répond pas à la demande faite mais un forum est aussi et avant tout un lieu d'échanges. Cela n'empêchera nullement le militant que je suis de rapporter cette parole et d'en débattre dans nos instances croyez-le bien !

Hugant 30
Hugant 30

Hugant 30

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Hugant 30

Bonjour !
Tout à fait d'accord avec le message de Barney où les spécialistes mettent leur personnel médical en "barrière" entre le malade et le praticien afin de ne pas à avoir à argumenter sur le vrai pourquoi du dépassement, et avec celui de Gilles face au peu de choix de spécialistes selon son lieu de résidence...J'ai osé demander à un praticien pourquoi il réclamait un dépassement : sa réponse ne m'a en rien éclairé ni convaincu. Je lui ai alors suggéré, puisqu'il ne gagnait pas assez avec le niveau de prise en charge de la Sécu, de changer de métier, de faire instituteur et d'élever 4 enfants avec ce seul salaire et il comprendrait mieux la valeur de 180 € dans un budget mensuel... Il m'a proposé de faire une lettre pour aller dans le public à l' hôpital... Le secteur 2 devient trop juteux, commercial, affairiste mais plus guère médical. J'ai sollicité la MGEN qui m'a octroyé une aide exceptionnelle : alors, un grand merci, car le mot mutualisation a encore du sens, mais pour combien de temps ?

Barney
Barney

Barney

Niveau
0
Score
32
Custom field 1
Barney

Je partage le point de vue de Gilles mais ne faudrait-il pas moduler selon l'enjeu plus ou moins important de l'opération ? Exemple : ma petite-fille de 20 mois doit impérativement subir une opération très particulière aux yeux et aux paupières. Très peu de spécialistes, par ailleurs surbookés. Dépassement : 1750 € remboursé par la MGEN environ 350 €. Sans cette opération, c'est le développement du bébé qui est mis en cause. L'enjeu est-il le même que pour des interventions moins onéreuses, plus courantes et frôlant parfois le confort ? Ne faudrait-il pas tenir compte du revenu d'un jeune couple, bien moindre que celui d'un couple de fonctionnaires en fin de carrière ? Or, le barème est le même pour tout le monde et pour toutes les interventions. Gilles évoque la solidarité et la justice. Ce sont des valeur que je partage avec lui. La solidarité familiale va d'ailleurs largement jouer. Mais être solidaire et juste au niveau d'une mutuelle, n'est-ce pas prendre davantage en charge ceux qui ont le plus besoin ?

domtom86
domtom86

domtom86

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
domtom86

Bonjour,

je pense que le problème vient aussi du numerus closus et du manque de spécialistes dans certains secteurs (orthodontie, ophtalmologie, ...) si bien que certains se permettent n'importe quoi !
Pour commencer, il faudrait que les mutuelles puissent transmettre à leurs adhérents la liste des professionnels qui ne sont pas en dépassement d'honoraires.
A titre d'exemple, nous venons d'être confronté à un problème d'orthodontie pour notre fils. Après avoir consulté un dentiste qui n'a pas vu que la canine d'adulte avait poussé à coté de la canine de lait (il avait 14 ans à l'époque), il a été nécessaire de lancer des traitements d'orthodonties pour rectifier le problème ... non seulement nous ne sommes pas remboursés par la CAF car l'identification du problème a eu lieu après ses 16 ans, mais en plus les orthodontistes sont tous dé-conventionnés sur Poitiers si bien que le coût total pour réparer ce problème est de 3500€ (la MGEN ne remboursant que 800€ sur les 2 ans de traitement).
Ça me scandalise pour plusieurs raisons :

  • ceux qui n'ont pas cette somme ne se soignent pas ou ne soignent pas leurs enfants,
  • l'erreur initiale vient d'une professionnelle de santé (dont je note au passage qu'elle est roumaine, ce qui ne me gène pas mais m'interpelle, quand je vois le nombre de candidat à la fac de médecine chaque année) et qu'au-delà du préjudice médical il faut également supporter le préjudice financier,
  • nous n'avons trouvé aucun orthodontiste conventionné dans le département de la Vienne qui accepte de faire ce qu'ils appellent un traitement "adulte" (certains orthodontistes sont conventionnés mais ne prennent que les jeunes de moins de 16 ans : pourquoi ?)
  • Alors je suis assez d'accord sur la politique de la MGEN qui vise à ne pas encourager la pratique des dépassements mais il va falloir faire "sauter" ce numerus closus qui ne vise qu'à protéger des intérêt catégoriels et qui à terme engendre une inégalité croissante devant les soins.

Merci Barney de prolonger et d'enrichir la discussion. C'est ce qui est positif sur un forum. Le point de vue que tu évoques est effectivement à prendre en compte. Il te touche directement et tu le ressens comme une forme d'injustice, ce que je comprends tout à fait. La question est donc de savoir comment prendre en compte ces dépassements finalement quasi obligatoires et de cesser de rembourser ceux qui sont éventuellement facultatifs et que tu qualifies "de confort" dans tes propos ?

Bonjour Domtom 86,
Les mutuelles n'ont pas le droit de communiquer à leurs adhérents la liste des professionnels médicaux pratiquant le dépassement d'honoraires dans leur département. cela répond donc à une question.
Pour ce qui est du numerus clausus, il est vrai qu'à titre personnel et après avoir forgé mon opinion en échangeant avec nombre de professionnels médicaux, je suis effectivement favorable à son décloisonnement. Reste à décider du processus qui amènera à ce dernier...

Barney
Barney

Barney

Niveau
0
Score
32
Custom field 1
Barney

Gilles : Une opération correspond à un besoin et mon idée n'est pas de supprimer certains remboursements mais de les moduler.
Attention : les 20/50 ans ont de moins le réflexe mutualiste qu'on avait quand j'ai adhéré il y a 54 ans. Face à ce maigre remboursement de la MGEN, mes enfants envisagent une autre solution : changer de mutuelle. Dans un système libéral où la concurrence est la règle, c'est un élément dont la MGEN doit tenir compte... faute de voir des adhérents partir. Les couples où les 2 membres sont fonctionnaires-enseignants se raréfient et l'adhésion MGEN-MAIF-Syndicat- CAMIF fait désormais partie du passé...

domtom86
domtom86

domtom86

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
domtom86

Merci Gilles, j'ai bien compris que les Mutuelles n'avait pas le droit de le faire ... pour l'instant car après tout il s'agit peut-être d'une loi qui peut changer ?
Par contre, il me semble que les réseaux sociaux sont suffisamment nombreux pour que l'on puisse imaginer des initiative citoyennes qui permettraient à tout à chacun de consulter des listes de professionnels de santé conventionnés ... et pourquoi pas avec quelques remarques sur les pratiques rencontrées sous réserve que cela reste correct et objectif !
C'est aussi ça la démocratie citoyenne ...

Barney,
Je ne voulais pas signifier la totale disparition du remboursement de ces "opérations de confort" mais bien, comme tu l'indiques, d'un remboursement moindre. Je me suis très certainement mal exprimé.
Pour ce qui est de ta réflexion sur le "pack" fonctionnaire que tout à chacun prenait sans réfléchir il y a quelques années, je suis entièrement d'accord et bien au fait des choses puisque je le vis dans mon travail et ma vie militante au quotidien. Ce qui fait notre différence nous renforce et c'est bien à nous de montrer et de mettre en valeur ces différences. Nos principes de solidarité existent encore même si certains trouvent que ces derniers ont disparu. Je suis convaincu et je me battrai pour que ces principes et valeurs perdurent. Il est cependant indéniable que les faire comprendre aux jeunes générations est de plus en plus difficile quand ces dernières réagissent d'abord par le côté financier de la chose. Le système sociétal est ainsi fait que les codes de compréhension et d'appréhension du monde ont évolué et nous devons nous y adapter en reniant le moins possible nos convictions.

Domtom 86,
Ce combat citoyen que tu mènes est légitime au sens de la citoyenneté pleine et entière de l'individu et donc de l'adhérent. Tu comprendras que, sur ce forum, je suis un militant acteur et engagé d'une mutuelle et ne peux donc agir en mon nom propre car je représente MGEN. je suis cependant certain que cette discussion est, au moins, bien lancée désormais. De plus, tu soulignes dans tes propos à juste titre, que si une action de ce genre se déroulait en dehors de ce forum, il faudrait absolument veiller à respecter une certaine déontologie, respect et politesse vis à vis des professionnels de santé. c'est primordial à mes yeux et à ceux de MGEN bien évidemment.

MichelleB
MichelleB

MichelleB

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
MichelleB

Ah ah la fin de carriere d un enseignant a 2300€ vous pensez vraiment qu on peut etre moins remboursé grace a ce salaire merveilleux !!! La mgen me demande 100€ alors que bien des mutuelles prennent moins et remboursent ces depassements ! Il faut arreter de se contenter de rien , pour les vieux c est fichu mais pour leps jeunes changez ! Quand aux depassements allez sur ameli.fr , les medecins sont classés secteur 1 ou 2 du coup on sait a l avance que le secteur 1 ne prendra pas de depassement ... allez y c est pratique !

araba
araba

araba

Niveau
0
Score
1
Custom field 1
araba

Ce que je trouve inadmissible et très douteux de la part de la MGEN, c'est qu'elle cautionne indirectement les dépassements d'honoraires car mon dentiste qui m'a "soignée" au Centre dentaire de Vaugirard m'a dit que ce sont les mêmes tarifs qui sont pratiqués dans tout le centre dentaire de la MGEN. et j'ai pensé que je n'avais pas le choix.
Si la MGEN ne veut pas cautionner les dépassements d'honoraires pourquoi autorise t-elle des praticiens qui les pratiquent à exercer dans ce Centre et rançonner les adhérents??? C'est incohérent.

mouflon
mouflon

mouflon

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
mouflon

Les retraités payent autant que les actifs mais n'ont plus besoin de la garantie salaire ;de ce point de vue ils sont économiques.
Quand on est habitué a un dentiste compétent ,expérimenté , si celui-ci se déconventionne ,on est obligé de changer de dentiste ou d'être avec un remboursement très réduit.On devrait faire exception pour les dentistes car c'est un véritable art qui demande de la pratique et on hésitera beaucoup avant d'en changer..

Petite info utile : sur le site AMELI.fr vous trouverez des informations utiles telles que : secteur 1, secteur 2... voire même pour certains praticiens tels que les orthodontistes la fourchette des tarifs.
Quant à l'expression "Mutuelle de pauvrette"; quel mépris de la part d'un soignant pour les plus démunis...

araba
araba

araba

Niveau
0
Score
1
Custom field 1
araba

Je voudrais préciser que le Dentiste que j'ai consulté au Centre dentaire de la rue de Vaugirard m'a dit que c'était les tarifs pratiqués dans tout le centre par ses collègues praticiens. Il faut préciser que sur le site de la MGEN il est indiqué en toutes lettres "praticien secteur pas de dépassement d'honoraires".C'est lorsque j'ai vu les sommes misérables remboursées que je me suis inquiétée auprès de la MGEN qui m'a répondu que les sommes à ma charge étaient des dépassements d'honoraires et qu'elle n'avait rien à voir avec le Centre Dentaire de la MGEN!!Vous avouerez que c'est un peu fort de café...

Bonjour Araba,

C'est étonnant en effet si votre dentiste était en secteur 1. Pouvez vous nous contacter sur Facebook, Twitter en message privé ou simplement par email sur votre espace personnel pour que nous puissions vérifier ensemble ce que vous avez du régler?

Précisez dans votre message qu'il fait suite à une discussion sur le Forum.

A bientôt,

Guilhem
Mgen & vous

demey237
demey237

demey237

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
demey237

Bonjour!
je fais désormais partie des adhérents MGEN qui hésitent à se faire soigner,tellement mes soins sont désormais mal remboursés,particulièrement les dépassements d'honoraires.
Pourquoi la MGEN ne met pas à notre disposition une liste de professionnels de santé et des Cliniques agréés MGEN?

Barney
Barney

Barney

Niveau
0
Score
32
Custom field 1
Barney

Je demande à Gilles et Guilhem de répondre clairement à la question de Demey237.
OUI ou NON, le système des dépassements d'honoraires est-il aussi pratiqué dans les établissements MGEN ou agréés MGEN ? Si la réponse est non, que la MGEN publie la liste. Si la réponse est oui, cela signifie à l'évidence que la MGEN cautionne ce système au niveau des praticiens et oppose son refus aux patients/cotisants et qu'elle tiendrait un double langage ambigu.

araba
araba

araba

Niveau
0
Score
1
Custom field 1
araba

Nous sommes en réalité dans une impasse et dans une forme d'hypocrisie aussi de la part de la MGEN, puisque qu'un centre qui est labellisé, agrée MGEN accepte des praticiens qui pratiquent des dépassements d'honoraires.
Lorsqu'en ce qui me concerne je m'en suis plainte à eux, la MGEN m'a répondu qu'elle "n'avait aucun rapport avec le centre dentaire MGEN"!!!
No comment!
Je rajoute que sur le site internet de la MGEN, c'est bien indiqué :"Particien secteur 1, pas de dépassement d'honoraires"