3 commentaires

Afin de vous 'éviter des restes à charge, il vous est possible de vous rendre dans des établissements de soins MGEN ou dans des centres de soins mutualistes. Le saviez-vous ?
La question des restes à charge est symptomatique d'une société qui instaure progressivement un accès à la santé à 2 vitesses. Au fond, est-ce vraiment la Mgen (financée par nos cotisations) qui est à blâmer ou un système de soins devenu de plus en plus lucratif ?

Remy
Remy

Remy

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Remy

Bonjour,

Aller dans un centre de soins M.G.E.N , c'est pour moi 1h30 de transport en commun à l'aller et autant pour le retour. Les tickets de train, c'est pour mon porte-monnaie. Et le temps de travail perdu aussi.

Alors, quand vous avez un chirurgien-dentiste du centre M.G.E.N. qui vous soigne une dent et qui vous dit on verra la prochaine fois pour l'autre, cela ne vous engage pas à revenir.

J'ai consulté un ORL dans ce centre M.G.E.N.. Il m'a fait revenir trois jours plus tard pour un audiogramme. Et il m'a envoyé dans le magasin (privé) proche du centre M.G.E.N. pour me faire appareiller. Il faut 6 à 9 réglages pour un appareil auditif. Vous imaginez le coût et le temps perdu dans les transports !
Je vais maintenant chez mon ORL local. Il est malheureusement secteur 2 (ils sont tous en secteur 2 dans ma ville !). J'ai une consultation avec un audiogramme. Cela me demande 1h30 au maximum aller et retour à pied de mon domicile. Mais cela me coûte au moins 20 Euros de dépassement.

Rémy,
Certaines situations personnelles sont effectivement particulières et MGEN et ses dirigeants ne savent que trop bien que nous ne pourrons jamais obtenir 100% de remboursement sur l'ensemble de notre territoire. Nous agissons pour trouver les solutions qui assurent à la majorité de nos adhérents ces non dépassements. Le travail est encore long et les cas comme le vôtre sont hélas, encore trop nombreux.