21 commentaires

Je confirme le manque de clarté auquel j'ai été confronté quand il y a eu le changement d'"offres". J'ai juste reçu un courrier comme quoi ma nouvelle offre portait un nom (que j'ai oublié) et que cela correspondait à mon niveau de prestations habituelles et que ma cotisation allait augmenter d'environ 10 euros...
Depuis j'ai constaté que je suis prise en charge à 100% pour les analyses, admiration chez les secrétaires du labo... en revanche quand j'ai du faire une irm et des radios.... très mauvaises surprises... pareil pour les dépassements d'honoraires des médecins... je comprends la position de la mgen concernant les dépassements d'honoraires mais cette position est-elle compatible avec le principe de réalité ?

Bonjour Jean55,
Que voulez-vous dire quand vous nous dites que MGEN a la pire réputation en matière de clarté de communication ? Pourriez-vous m'en dire davantage? A quelle difficulté avez-vous été confronté?
Merci de votre retour qui nous permettra de mieux comprendre vos attentes.

Bonjour Rosepoivrée,

Le changement d'offres a été difficile à appréhender pour un grand nombre de nos mutualistes. Passer d'une "offre globale" à des offres différenciées a été souvent mal compris par nos adhérents. Nous avons souhaité adapter notre offre à des adhérents aux besoins différents, qui nous ont longtemps reproché de ne leur offrir aucun choix.
Les évolutions d'offres se sont matérialisées depuis toujours par des prestations supplémentaires, car nos besoins évoluent et nos manières de nous soigner également (forfait ostéopathie par exemple). Avec l'augmentation permanente du coût de la santé, il a été indispensable de faire évoluer le système de contribution et donc les cotisations pour assurer la pérennité de la mutuelle. Je comprends votre insatisfaction quant à cette augmentation, au moment où vous avez sans doute eu davantage besoin de nous pour vos examens.
Concernant les dépassements d'honoraires, la création de nouvelles offres a été un moment de débats intenses sur l'évolution de notre position sur la prise en charge des dépassements d'honoraires. Ces débats continuent dans nos instances militantes. Nous avons notamment voté a création d' offres prenant mieux en charge ces dépassements, au regard des besoins d'adhérents dont le peu de médecins spécialistes dans leur département leur impose de "subir" ces dépassements sans pouvoir faire un autre choix de praticien, d'autant que les patients sont orientés par leur médecin traitant et qu'il est parfois compliqué de ne pas choisir le spécialiste recommandé par son médecin de confiance.
Je pense que de nombreux posts traiteront de ce thème, ce qui alimentera nos débats internes sur ce sujet. Merci à vous.

dunordaladrome
dunordaladrome

dunordaladrome

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
dunordaladrome

Je confirme aussi le manque de clarté. Au tél. ( là aussi faut s'accrocher pour avoir 1 vrai correspondant MGEN & pas 1 simple réceptionniste! ), j'ai pu 1 jour commander la brochure " Guide des Garanties". En supposant que nous sommes dans la catégorie " référence", on a beaucoup de renseignements... jusqu'aux prochains changements! Pourquoi cette brochure n'est-elle pas envoyée systématiquement?

Oui, bonne question :-) pourquoi l'information sur les différentes offres n'est-elle pas, au moins, clairement publiée sur le site mgen par exemple ?

(La diffusion "papier" étant très coûteuse et peu respectueuse de la planète...)

Peur de la comparaison ?

Bonjour dunordaladrome,
Je réponds à votre commentaire ainsi qu'à celui de Rosepoivrée, que je remercie de son post sur l'impact développement durable de l'envoi des documents mutualistes systématique.
En effet, on nous a longtemps reproché, et à fort juste titre, de dépenser de l'argent inutile dans l'envoi en double du magazine "Valeurs mutualistes" à chaque adhérent dans le même foyer quand les deux sont adhérents à la mutuelle. J'ai répondu sur cette question dans un commentaire sur la discussion "MGEN et sponsoring".
Concernant le guide des garanties, Dunordaladrome, ainsi que les statuts et règlements mutualistes, ils sont consultables et téléchargeables sur le site Mgen.fr. Dans "Particuliers", "Protégez votre santé", choisissez votre offre, "Référence par exemple", et cliquez sur "Détail de l'offre". En bas de page, dans les "Documents", vous retrouverez le guide des garanties ainsi que les statuts et règlements mutualistes.
Vous auriez peine à imaginer les efforts que font les sections départementales et les services de notre siège national pour limiter les gâchis de papier.
Nos documents évoluent chaque année car les prestations évoluent. Nos services à l'adhérents sont sans cesse aussi étoffés, et bien entendu les prises en charge au titre de la Sécurité sociale changent. A nous de vous permettre d'accéder à une information dynamique et en mouvement, car le papier malheureusement est de plus en plus rapidement obsolète. Avec près de 4 millions d'adhérents, nous ne pouvons pas nous permettre l'envoi papier annuel de documents coûteux à l'impression et à l'affranchissement.
A noter qu'ils sont accessibles à tous, puisque disponibles sur le site et pas seulement sur l'espace personnel.

Rebonjour Stéphanie,

merci pour votre réponse, cependant je me suis mal exprimée par "pourquoi l'information sur les différentes offres n'est-elle pas, au moins, clairement publiée sur le site mgen par exemple ? "

Je parlais des offres tarifaires et des grilles de remboursement. ;-)

Re bonjour Rosepoivrée,
Les détails de prise en charge sont bien disponibles sur le site par le chemin que je vous ai indiqué, il s'agit du "Guide des garanties".
Voici un lien vers le site qui vous permet d'accéder directement à la page concernant l'offre "Référence" :
https://www.mgen.fr/particuliers/toutes-nos-offres/mgen-s...
Vous trouverez en pièces jointes les guides des 4 offres MGEN.
Concernant les tarifs, ils sont fonction de l'offre choisie, du traitement et des tranches d'âges, il faut donc demander à réaliser un devis pour connaître les cotisations. Vous pouvez également le faire sur le site Mgen.fr.

Jean55
Jean55

Jean55

Niveau
0
Score
16
Custom field 1
Jean55

Bonjour Stephanie,
Je vous remercie pour votre réponse détaillée néanmoins je n'ai pas le souvenir qu'une proposition de réajustement de cotisations ait été formulée clairement afin de mieux répondre aux besoins nouveaux (optique, soins dentaires) d'un sociétaire qui entre dans le troisième âge. Sauf à considérer qu'après tout il n'avait qu'à s'en préoccuper plus tôt. Mais quand?
Pour exemple tout récemment je me suis adressé à une jeune chirurgienne dentiste pour un probleme de bridge défectueux afin d'échapper aux griffes d'un jeune chirurgien dentiste qui pratique des honoraires hors nomenclature(cad dépassements a tout va). Lorsque je lui ai dit que j'étais à la MGEN elle m'a répondu "la MGEN c'est de la m...."
En dehors de son problème de relationnel
cela m'a secoué durement au regard d'une adhésion vieille de 55 ans date d'entrée a
l'école normale. J'ai compris que je devrais poursuivre mes recherches.
Autre exemple j'ai subi une intervention pour un dupuytren avancé dans une clinique spécialisée proche de mon domicile: dépassement 400 euros (tact et mesure disait Marie Sol Touraine) remboursement MGEN 130 euros.
Voilà sans esprit de polémique la fracture entre votre réponse "technique" et la réalité vécue avec d'autant plus de difficultés que l'on avance en âge.
Désolé d"avoir été un peu long. Avec mes sentiments cordiaux.

Bonsoir Jean55,
Ma réponse "technique" était destinée à répondre au besoin de plusieurs adhérents qui se désolaient de ne pas trouver de documents sur les prises en charge sur le site Mgen.
Je voudrais être certaine de vous avoir bien compris quand vous dites ne pas avoir le "souvenir qu'une proposition de réajustement de cotisations ait été formulée clairement afin de mieux répondre aux besoins nouveaux (optique, soins dentaires)" alors que vous entrez dans le 3ème âge. Vous auriez souhaité une meilleure prise en charge en changeant d'offre?
Il vous est possible de changer d'offre avant le 31 octobre de l'année, avec effet au 1er janvier suivant. Prenez rendez-vous au point d'accueil proche de chez vous pour faire le point sur vos nouveaux besoins avec un conseiller, qui saura vous indiquer aussi comment limiter votre reste à charge avec les professionnels conventionnés.
Je déplore que des dentistes pussent tenir de tels propos à l'encontre de la mutuelle. Si les conventionnements limitent leurs marges de manœuvre en matière de fixation de leurs tarifs et visent à éviter leur évolution exponentielle, ces remarques se font à mon sens au mépris des mutualistes, dont vous faites partie. Je m'explique : je ne connais pas votre profession mais vous êtes sans doute le seul à avoir financé votre mutuelle et votre prévoyance depuis des dizaines d'années. L'employeur public ne finance pas 50% de la complémentaire santé de ses agents, ni leur prévoyance, si ce n'est en maintenant leur traitement à taux plein en cas d'arrêt de maladie pendant 3 mois, comme c'est le cas pour l'employeur privé.
Quand des dentistes vous font ces remarques négatives, ils oublient souvent de considérer que nombre de leurs patients ont une mutuelle d'entreprise qui prend en charge à minima la moitié de leurs cotisations et que les grandes entreprises utilisent ce dispositif comme avantage social et rémunération supplémentaire pour leurs salariés.
En comparaison vos garanties peuvent sembler très inférieures à certaines mutuelles d'entreprises, mais je le répète, vous êtes le seul à les financer !!!
Merci de vos commentaires, qui enrichissent le débat.
Bien à vous,

Fan
Fan

Fan

Niveau
0
Score
4
Custom field 1
Fan

Bonjour à tous
Si nous nous situons dans le cadre des nouvelles offres, voici mes réflexions :
1) concernant le remboursement des soins d'optique, il apparaît que l'offre « référence » appliquée, depuis la suppression de l'offre unique, conduit à diminuer le remboursement de mes verres du fait du changement des barèmes liés aux corrections
Ainsi depuis la mise en œuvre des nouvelles normes, les corrections de mes verres, pourtant majorées, ne justifient plus le remboursement majoré de 20,00€, par verre, que j'avais connu . L'adhésion à l'offre « intégrale » ne m'aurait pas permis davantage d'en bénéficier
2) La formule »Intégrale », dont le coût est le plus élevé, permet par contre de se voir rembourser certains soins notamment en parodontie et de manière plus significative que pour les 3 autres offres, pour les soins en ostéopathie .
N'aurait-il pas été plus juste d'en faire bénéficier les adhérents, toutes offres confondues, de manière proratisée plutôt que de réserver à la seule offre « Intégrale » des indemnisations qui dépassent la réalité du nombre de prestations souhaitables ( CF consultations d'ostéopathie)?.
Quid des tarifs des offres au 1/01/2018 ?

Jean55
Jean55

Jean55

Niveau
0
Score
16
Custom field 1
Jean55

Bonjour Stéphanie
Je vous remercie à nouveau pour votre réponse détaillée et je vais suivre
votre conseil cad prendre RV avec le centre MGEN d'Evry.
Néanmoins je trouve bizarre que vous etablissiez une correspondance
mécanique entre cotisations et prestations.
Un rapide examen du bilan actif combiné du groupe MGEN au 31/12/2015 fait
apparaître un total actif de près de 4 milliards d'euros. Quand au compte
de résultats de la même année il fait apparaître en
cotisations : environ 2 milliards, en
produits d'exploitation: environ 2milliards800millions, pour 1milliard 846
millions366mille euros de prestations versées.
Il n'est pas dans mon idée de mettre en doute la probité de qui que ce soit
mais une interrogation majeure plane au-dessus de ces chiffres: n'y aurait
il pas une dérive vers une gestion purement comptable dans laquelle
l'esprit mutualiste auquel j'ai adhéré avec ferveur il y a 55 ans ne serait
plus qu'un souvenir ou une nostalgie.
Bien cordialement.

Bonsoir Jean55,
Votre question ouvre un débat absolument passionnant. La logique comptable doit-elle être celle qui guide notre action et alimente le moteur de nos projets? En gros, sommes nous une entreprise comme les autres, au sens ici le moins noble du terme? Ou bien est-ce l'esprit mutualiste qui doit être le fil rouge de nos ambitions et services? Un idéal mutualiste peut-il être compatible avec la rentabilité économique? Comment concilier projet humain et humaniste avec viabilité économique et pérennité?
J'ai quelques idées sur ces questions, ce qui est intéressant sur ce forum, ce sont vos idées et les échanges avec vous.
Ce débat permettra de donner du sens au chiffres qui sont publiés sur notre site, qui sont difficilement abordables sans mise en perspective quant aux contraintes qui sont les nôtres, et les vôtres, puisque la mutuelle, c'est vous.
Encore merci Jean55 pour vos commentaires.

Helene
Helene

Helene

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Helene

"Le changement d'offres a été difficile à appréhender pour un grand nombre de nos mutualistes. Passer d'une "offre globale" à des offres différenciées a été souvent mal compris par nos adhérents. Nous avons souhaité adapter notre offre à des adhérents aux besoins différents, qui nous ont longtemps reproché de ne leur offrir aucun choix."
Le maître-mot ici (je l'ai rencontré également dans la discussion sur la prestation Obsèques) est "mal compris" et il me semble que je l'ai aussi pas mal entendu dernièrement dans la bouche de nos gouvernants.
Lorsqu'une mesure passe mal, c'est qu'elle aurait été mal comprise... Raccourci un peu abusif, à mon sens.

François
François

François

Niveau
0
Score
0
Equipe
Custom field 1
François

Bonjour Hélène,

Vous avez sans doute raison car si on observe, presque deux ans après, les évolutions prestataires de la MGEN et la création de la gamme d'offres, celles-ci ont plutôt été bien comprises et appréciées par la majorité de nos adhérents. Nous avons de notre côté souvent un effet "loupe" car nous rencontrons généralement des adhérents qui ont effectivement besoin d'explications complémentaires d'où nos expressions en ce sens.
Cela n'enlève rien au fait que la période fut chargée, avec l'arrêt du précompte pour certaines catégories d'adhérents, la fusion avec la MGET et d'autres sujets importants. Les motifs de questionnements étaient nombreux, on peut le comprendre.
Cordialement,

Bonjour Hélène,
Si une décision est "mal comprise", c'est sans doute aussi parce qu'elle n'a été suffisamment explicitée: parole de pédagogue!
Même si notre communication est faite dans une démarche de qualité, il subsistera toujours une marge de progression et les échanges sur notre forum sont utiles à nous MGEN, pour avancer en la matière.
Merci à tous pour vos contributions.

Bonjour Hélène et bonjour à tous les autres internautes,
Le sujet du changement d'offres qui faisait passer nos adhérents d'une offre globale à plusieurs offres est effectivement un bouleversement dans la vie de nos adhérents. Quand Stéphanie parle d'un changement d'offres mal compris, elle a raison. Je m'explique. Ces nouvelles offres ont été expliquées et détaillées dans de nombreux départements français lors de réunions d'informations à destination de nos adhérents. Pour exemple, à l'automne 2015, la section départementale du Morbihan a organisé 13 réunions sur l'ensemble du département en maillant le territoire afin de permettre à nos adhérents d'y assister dans un rayon de 20 kms maximum. Lors de ces réunions, les délégués développement-distribution et les conseillères mutualistes ont expliqué en détail tous ces changements et ont répondu aux questions parfois virulentes des adhérents. Dans quasiment tous les bulletins départementaux MGEN, ces offres ont aussi été présentées. Pour faire court, ceux qui voulaient avoir des explications en ont eu les moyens. Je crois que c'est en cela que le terme "mal compris" doit être entendu, mais ce n'est que mon point de vue. Cordialement.

Bonjour, il y a donc des différences de communication dans chaque département.
Dans le 78, quand j'ai reçu le courrier m'informant que la nouvelle offre Mgen qui correspondait aux prestations précédentes allait faire augmenter ma cotisation mensuelle de 10€, j'ai lu dans le "valeurs mutuelles" que je pouvais obtenir des informations auprès d'un n° de tel.
Au bout du fil, au bout de plusieurs tentatives, on m'a répondu qu'on ne pouvait pas me renseigner, qu'il fallait que j'aille sur internet "faire un devis"...
J'ai eu alors la même impression que dans certaines administrations, je me faisais balader...
Depuis, je fais les soins dont j'ai besoin et je découvre, lors des relevés de remboursements, ce à quoi j'ai droit exactement...
Si on me demande si je suis satisfaite de la Mgen, je dirai que non... je dirai que c'est devenu une très grosse structure qui peine à entendre ses adhérents et que lorsqu'on s'interroge sur les sommes colossales brassées, on n'a pas l'esprit "mutualiste"... ;-)

Helene
Helene

Helene

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Helene

D'accord avec Rosepoivrée.
Sociétaire depuis 1980, j'ai pu voir évoluer la MGEN, non vers davantage de solidarité et de transparence envers les mutualistes, mais vers quelque chose d'autre, qui est dans l'esprit du temps, et qu'on peut nommer efficacité ou rentabilité, selon un point de vue positif ou négatif.
On peut ajouter à cela une certaine "langue de bois" et la difficulté à reconnaître que la communication n'est pas toujours sincère.
"Une décision "mal comprise", c'est sans doute parce qu'elle n'a pas été suffisamment explicitée" dit François. Une mauvaise décision ou une décision discutable peut être explicitée à l'infini, cela ne changera pas sa nature et l'opinion que l'on peut en avoir.
La suppression surprenante d'une garantie essentielle (Décès-Frais funéraires) et les différentes explications qui en ont été données, en est un exemple (voir la discussion sur le forum).
Je ne recommanderai à personne la nouvelle Mgen (qui n'a plus une grande différence avec les autres mutuelles présentes sur le marché) sans un examen attentif de son offre et de son coût.
Cordialement.