19 commentaires

nono62
nono62

nono62

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
nono62

Bonjour. Oui leurs émoluments doivent être à la hauteur de ce que veux la mgen. Quand je vois dans leur locaux un manque de personnel criant, une incompétence à nous dire la vérité, des élus et personnels de toute sorte faire des gueuletons ou des journées de blabla arrosées au café et j'en passe, je me demande à quoi servent nos sous? Plus personne maintenant ne travaille pour rien...

Remy
Remy

Remy

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Remy

Bonjour,

On a une mutuelle qui s'est illustré dans des financements occultes : la M.N.E.F..

On a un dirigeant de mutuelle qui s'est récemment illustré : M. Richard FERRAND.

Ce serait bien de publier les rémunérations des dirigeants de notre chère M.G.E.N..

Bonjour Nono62 et Rémy,
Votre question est légitime dans le cadre d'une mutuelle qui relève du monde de l'ESS : Economie Sociale et Solidaire.
Il me faut cependant vous donner quelques renseignements après vous avoir indiqué que vous aurez très prochainement, sur ce forum, une réponse plus fournie.
Nos dirigeants perçoivent des rémunérations encadrées par la loi et ces dernières sont transparentes et visibles de tous dans le cadre des statuts de la mutualité Française.
Nos élus sont des bénévoles et ne perçoivent aucune rémunération. Ils animent des actions de prévention et de promotion à la santé, des actions de solidarité en direction des jeunes élèves (ADOSEN) et des adultes (tous les agents et salariés relevant du champ de MGEN).
Nos élus participent à la promotion de la solidarité internationale en appuyant des actions de soutien aux jeunes en difficulté dans les pays en voie de développement ou émergents.
Nos élus s'investissent dans des actions de soutien aux actions de partenariats intergénérationnels et d'action sociale.
Pour terminer et parce qu'il n'est point nécessaire de continuer des listes à la Prévert, le Président de section départementale que je suis, perçoit l'énorme indemnité de 640€ par mois pour couvrir l'ensemble des actions que vous venez de lire, ce qui représente largement une bonne trentaine d'heures par semaine de travail en plus de ma profession d'enseignant !
En conclusion, je crois qu'il est grand temps d'arrêter de généraliser les événements hyper médiatisés que nous pouvons voir ou entendre dans les médias et de nous pencher sur ce qu'il existe vraiment au coeur de nos sections départementales MGEN. Tous les élus mouillent leur chemise et essaient de faire au mieux de leurs capacités en temps, en moyens et en compétences. C'est cela qu'il faudrait mettre davantage en avant.
Merci de votre écoute et de votre patience.

Bonjour,
Les affaires que vous citez ne sont pas celles de MGEN. Ce qui est frappant, c'est le discrédit qui est jeté sur l'ensemble des opérateurs d'un secteur quand il y a un scandale financier ou des détournements au profit de quelques dirigeants. C'est la mutualité toute entière qui paie le prix fort en terme d'image dans ces circonstances. Et il y a fort à parier que les scandales dans le monde politique alimentent les plus folles idées autour de la folie des grandeurs des gouvernants et des dépenses somptuaires d'entreprises servant l'enrichissement personnel de leurs cadres dirigeants.
Ce n'est pas le cas chez MGEN, ni dans la Mutualité en général.
Rappelons-nous que nous sommes une entreprise qui ne poursuit pas de but lucratif et que nous sommes très regardants quant à nos dépenses de fonctionnement. Nous fonctionnons avec des élus qui nous prêtent beaucoup main forte sur nos actions et l'accompagnement des mutualistes.
Sur la question de la rémunération des dirigeants MGEN, vous aurez en effet une réponse étoffée très prochainement.
Bonne fin de journée.

nono62
nono62

nono62

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
nono62

Il serait judicieux d'y mettre aussi une photo ou grille officielle de rémunération de ces indemnités. Mais avouez qu'un salaire double du RSA pour un salarié déjà bien payé c'est honteux.... On a assez de chômeurs en France pour trouver quelqu'un qui ne cumule pas!

Bonjour Nono62,
Pour votre information, les présidentes et présidents de section en activité ont une décharge d'activité de 50% pour exercer leurs missions d'animation de l'équipe militante, des différentes commissions de travail (prévention, prestations d'action sociale, etc...), suivi et organisation des activités quotidiennes de la section avec l'équipe de délégués, des assemblées départementales, de relationnel avec les institutions et les ministères (DSDEN, Rectorat, Université), etc, etc.
L'indemnité dont vous parle Gilles ne couvre pas la différence entre rémunération à temps plein et à mi-temps. Et ce mi-temps, au niveau du temps de travail, ressemble bien davantage à un 80%, en plus de celui exercé dans l’enseignement.
Un mi-temps à 640 euros, ce n'est pas bien cher payé.
Bonne soirée.

bonifacio
bonifacio

bonifacio

Niveau
0
Score
15
Custom field 1
bonifacio

je ne parlai pas des présidents ou des élus de sections, mais des" grands dirigeants" de la MGEN.A quand un organigramme avec les sommes correspondantes versées a ces Messieurs Dames.Ce n'est pas trop compliqués je pense.

nono62
nono62

nono62

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
nono62

Bonjour. Du bénévolat à 640€ c'est bien payé! D'autant plus qu'une décharge permet à son bénéficiaire de garder son salaire intégral... Alors cumuler un salaire complet + 640€ de bénévolat non imposables je suppose, n'exonere en rien le fait qu'une demande de rendez-vous d'un adhérent soit toujours ignorée.Depuis 10 ans j'attends...!

Nono62,
J'aimerais beaucoup que vous cessiez vos persiflages permanents sur des situations que vous ne connaissez même pas. Quand on ne maîtrise pas une situation, il me semble que la meilleure des solutions est de faire profil bas et d'éviter de dénigrer les autres. Cette attitude ne vous sert pas et pollue cette discussion qui est, par ailleurs, fort intéressante. Pour votre gouverne, sachez que cette indemnité est imposable (fiche de salaire à la clé avec cotisations et tutti quanti) !
Votre demande de rendez-vous qui attend depuis 10 ans m'étonne car je ne vois vraiment pas pourquoi celle-ci n'aboutit pas... Jamais aucun adhérent MGEN n'a attendu aussi longtemps. Vous devez vraiment tenir à notre mutuelle et à ses valeurs pour attendre aussi longtemps !
Je vous souhaite un excellent week-end de méditation.

Remy
Remy

Remy

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Remy

Bonjour,

Je crois qu'il ne faut pas se fâcher et simplement apporter des éléments de réponse aux questions que beaucoup de sociétaires se posent. Cela fait 38 ans que je cotise, cela fait 38 ans que je suis mécontent des réponses que l'on me fait quand il y a un litige ou un problème.

Pour l'instant, j'avoue que j'ai du mal à comprendre.
Vous parlez de bénévolat (ce qui me semble être une action non rémunérée), puis de décharge à mi-temps pour le ou la présidente départementale, puis d'une indemnité de 640 Euros mensuelle pour le ou la présidente départementale. Est-ce bien cela ?

Après, je pense qu'il faut comparer avec les indemnités qu'auraient perçues cette personne si elle exerçait à temps plein et qu'elle a perdu en passant à mi-temps : ISO, heures supplémentaires, NBI dans certains établissements, indemnités de pp, indemnités de fonction particulière ...etc. Il y en une page sur les sites syndicaux.
Je ne suis pas choqué qu'il y ait une indemnité. Maintenant, c'est bien que cela soit connu des sociétaires. On est loin quand même du 100% bénévolat.

nono62
nono62

nono62

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
nono62

Je ne médite pas, vu l'heure. et je persiste à dire le vérité tout haut!
Qui veut adhérer à une " mutuelle" qui rembourse mal? Qui veut connaître les coulisses de son système de rémunération? Tous ceux qui payent et c'est normal. Maintenant vous ne saurez pas pourquoi je veux voir un ou une directrice en chair et en os, C'est de l'ordre privé. Mais avouez que ces dirigeants ont surement plus à perdre avec des gens qui gravitent autour d'eux et profitent du système.
Et je ne suis pas le seul à penser cela...

Remy
Remy

Remy

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Remy

Bonjour,

Il y a 101 départements en France. Donc s'il y a une demi-décharge pour chaque président de section, cela fait quand même 50,5 équivalent temps plein qui ne sont pas devant les élèves.
D'autre part, j'ai eu comme information que la M.G.E.N. prenait en charge la rémunération de ces personnels détachés (remboursement de la décharge à l'état). Si mon information est fausse, n'hésitez pas à le dire. Cela n'est pas négligeable pour ses finances (et les montants de cotisation).
Autre point, si chaque président de section touche une indemnité mensuelle de 640 Euros, cela fait 32 320 Euros à verser chaque mois hors charges sociales.

Je comprends aussi que 640 Euros d'indemnités mensuelles pour un mi-temps puissent choquer certaines personnes. C'est la moitié du SMIC. C'est plus que le RSA. Pour un agent de la catégorie C ou un professeur débutant, cela parait énorme.

Bonsoir Rémy,
Quelques éléments de réponses qui poursuivront votre réflexion.
S'il y a bien 102 sections départementales en France et outre mer, celles-ci ne sont pas toutes, loin s'en faut, présidées par des enseignants voire par des actifs ! Par conséquent, la somme "déboursée" par MGEN n'est pas celle que vous avancez. D'autre part, je peux vous assurer que si jamais je voulais m'enrichir personnellement le choix qui a été de me présenter à la Présidence du comité de section n'est certainement pas le plus judicieux qu'un adhérent puisse faire. Comme vous l'évoquez très bien, j'ai perdu toutes mes autres indemnités en acceptant cette fonction et j'ai considérablement alourdi mon temps de travail...sans compter mes déplacements ! Par ailleurs, et pour terminer définitivement cette discussion en ce qui me concerne, seuls les Présidents des sections perçoivent une indemnité. Aucun autre élu du Comité de section n'a a une. C'est pour cela que je parle de bénévolat à 100%. Maintenant, on peut effectivement considérer que les Présidents pourraient ne pas toucher cette indemnité et travailler gratis pour MGEN. Si c'était le cas, je ne connais personne qui ferait le nombre d'heures que je fais pour la gloriole, mais ça, c'est un autre sujet. Bonsoir.

Remy
Remy

Remy

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Remy

Bonjour,
Je me doutais bien que certains départements minuscules n'avaient pas forcément une représentation M.G.E.N. propre.
Je peux vous dire quand même qu'en 38 ans, je n'ai rencontré aucun délégué M.G.E.N., aucun élu M.G.E.N..
Je suis venu à la M.G.E.N. grâce à deux M.A. qui étaient avec nous au C.F.P.T. et qui nous ont expliqué le fonctionnement de l'éducation nationale. Un délégué local n'est jamais venu me parler de la M.G.E.N., de la M.A.I.F. non plus d'ailleurs, en 38 ans. En salle des professeurs, je n'ai que très très rarement, et le plus souvent en mal d'ailleurs, entendu parler de la M.G.E.N., "mutuelle chère qui rembourse mal".
J'ai eu un litige en Province il y a une bonne dizaine d’années. J'ai demandé à la section M.G.E.N. locale de me donner le nom d'au moins d'un élu pour pouvoir le rencontrer et lui exposer mon problème. Refus total. Je n'ai jamais pu rencontrer un élu à ce moment là.
Alors qu'à la M.A.I.F., il y a une permanence hebdomadaire. L'accueil de la section vous donne sans problème les noms de délégués et peut vous fixer un rendez-vous, délégué que j'ai rencontré à plusieurs reprises.
C'est vrai aussi qu'il y a une rencontre annuelle départementale M.G.E.N.. Je n'y suis jamais allé. Quand on est jeune professeur, on ne se sent pas concerné. Ensuite, faire 50 Km pour une réunion, il faut en avoir envie. Dans la suite de ma carrière, une réunion à la mi-Juin loin de votre établissement scolaire quand vous êtes responsable d'examens, c'est risqué à assurer.
Je dirai en conclusion que Gilles a eu l'honnêteté de nous donner une information que beaucoup n'avaient pas et qu'il y a un gros malaise de manque d'informations et de transparence à la M.G.E.N..

Je comprends vos attentes et regrette que vous n'ayez jamais pu rencontrer les élus de votre département car même dans les plus petits départements, il y a toujours une équipe militante (Président et délégués) pour être en lien avec les adhérents. Parfois même, il existe des correspondants MGEN dans les établissements scolaires pour relayer les demandes des collègues auprès des sections départementales. Avez-vous sollicité une rencontre récemment avec vos élus locaux ?

Rémy,
Je vous remercie pour ces précisions qui éclairent votre propos et notre lanterne. Il y a effectivement des éléments qui vous ont été donnés par Fabienne il y a quelques minutes. En tant qu'élu du Comité de section et en tant que Président, je suis joignable par courrier (adresse de la section avec "la mention à l'attention de") mais aussi directement en section sur mes jours de présence. Une prise de rendez-vous est tout a fait envisageable, je l'ai déjà fait. Enfin, j'accompagne quand mon emploi du temps le permet, les conseillères mutualistes qui tiennent des permanences dans les établissements du second degré selon un plan établi à l'avance pour mailler le territoire et aller à la rencontre des adhérents. J'ai coutume de dire d'ailleurs à ses collaboratrices (qui sont des salariées de MGEN) que c'est à moi de "prendre les coups" et pas à elles !
Les remarques et observations que l'on fait à MGEN sont ensuite remontées au siège via les réunions régionales et nationales que nous avons. L'existence de ce forum tient ici une de ses raisons d'être.
Renouveler le lien à l'adhérent et lui offrir une plateforme de débats était notre volonté. C'est pour ces raisons qu'il m'a semblé honnête de vous donner le montant de mon indemnité de Président de section.
A mon tour de vous remercier pour votre implication et votre "honnêteté". Bonne journée.

Bonjour Remy,
Merci de vos questions, posées avec respect et qui sont pertinentes, évoquées dans une autre discussion. Nous avons des progrès à faire quant à la visibilité des contacts de proximité.
La situation des assemblées départementales est tout à fait symptomatique de ce à quoi nous assistons de plus en plus : des adhérents qui ne se sentent pas concernés par la vie locale de leur section MGEN, qui ne viennent pas aux réunions et assemblées, que souvent nous ne voyons pas non plus en salle des professeurs quand nous faisons des permanences en établissements. Et tous les départements font ces visites. Ce sont des moments privilégiés pour échanger, pour aller au fond des sujets, pour éclairer sur l'évolution du système de soins ou de protection sociale, sur le métier aussi, sur l'accès aux soins, sur les prestations, l'évolution de leurs besoins, les attentes. Pour rencontrer les élus de la section aussi. Venez les voir, ils seront à votre écoute.
Nous organisons aussi des rencontres mutuelles, qui ont justement vocation à laisser la parole aux adhérents. Le saviez-vous?
Concernant le fait de pouvoir être reçu par un responsable local facilement, vous avez raison, nous devons réfléchir rapidement à une solution simple et une meilleure communication.
Bien à vous,

Anne-Marie, déléguée nationale MGEN
Anne-Marie, déléguée nationale MGEN

Anne-Marie, déléguée nationale MGEN

Niveau
0
Score
0
Equipe
Custom field 1
Anne-Marie, déléguée nationale MGEN

Bonjour,

La question des rémunérations est une question délicate parce que les comparatifs sont difficiles à établir entre des entreprises du CAC 40 et des structures à but non lucratif de l’économie sociale et solidaire. Au sein de la MGEN, nous avons mis en place un comité Éthique et rétributions, instance statutaire créée en 2013, composée majoritairement de personnes extérieures à la mutuelle, qui analyse ces questions et adresse des recommandations, fondées sur les textes légaux qui s’imposent aux mutuelles, au conseil d’administration.

Au sein du bureau national, 11 élus, dont le président et les vice-présidents, perçoivent l’équivalent du salaire qui était le leur dans leur ministère d’origine. À cela s’ajoute une indemnité qui, à la MGEN, est inférieure au plafond fixé par le code de la mutualité. (3 plafonds de la Sécurité sociale, tout mandats confondus).
Il n’y a aucun avantage lié à la charge et aux responsabilités de ces élus, ni appartements de fonction, ni véhicules de fonction, ni jetons de présence, ou autres avantages. Lorsque les membres du bureau national mettent fin à leur mandat, ils retrouvent alors leur rémunération d’origine.
Ces indemnités sont votées tous les ans par les plus de cinq cent délégués qui participent à l’assemblée générale.

Bien cordialement, voici le texte qui fixe le cadre que nous appliquons :

Décret n° 2010-212 du 1er mars 2010 relatif à l'indemnisation des administrateurs des mutuelles, unions et fédérations et modifiant les dispositions applicables aux unions mutualistes de groupe

Le Premier ministre,
Sur le rapport du ministre du travail, des relations sociales, de la famille, de la solidarité et de la ville et de la ministre de la santé et des sports,
Vu le code de la mutualité, notamment son article L. 111-4-2 et L. 114-26 ;
Vu l'avis du Conseil supérieur de la mutualité en date du 7 décembre 2009 ;
Le Conseil d'Etat (section des finances) entendu,
Décrète :
Article 1
Le code de la mutualité (partie réglementaire) est modifié comme suit :
1° A l'article R. 114-5, il est ajouté un alinéa ainsi rédigé :
« Pour un organisme qui, en moyenne annuelle au cours des trois derniers exercices, compte au moins cinquante mille membres participants, a encaissé au moins dix millions d'euros de cotisations ou a employé au moins cent salariés en équivalent temps plein, le montant total des indemnités mentionné au premier alinéa ne peut excéder celui du total des quinze plus hautes rémunérations versées à ses salariés par cet organisme ; »
2° Le second alinéa du I de l'article R. 114-6 est remplacé par les dispositions suivantes :
« Ce montant est toutefois porté à :
« a) Deux fois le montant du plafond mentionné au premier alinéa pour les organismes qui, en moyenne annuelle au cours des trois derniers exercices, comptent au moins vingt-cinq mille membres participants, ont encaissé au moins cinq millions d'euros de cotisations ou ont employé au moins cinquante salariés en équivalent temps plein.
« b) Trois fois le montant du plafond mentionné au premier alinéa pour les organismes qui, en moyenne annuelle au cours des trois derniers exercices, comptent au moins cinquante mille membres participants, ont encaissé au moins dix millions d'euros de cotisations ou ont employé au moins cent salariés en équivalent temps plein. » ;
3° A l'article R. 114-7, il est ajouté un alinéa ainsi rédigé :
« Ce montant peut être porté à trois fois le montant du plafond prévu au premier alinéa de l'article L. 241-3 du code de la sécurité sociale de l'année considérée lorsque les intéressés exercent au moins un de leurs mandats dans un organisme mentionné au b de l'article R. 114-6 ; »
4° Le b du 2° du I de l'article R. 115-2 est remplacé par les dispositions suivantes :
« b) Prévoir que l'assemblée générale est composée de tous les organismes affiliés, représentés par au moins un de leurs dirigeants ou administrateurs ou par un représentant directement nommé par l'assemblée générale ».
Article 2

Le ministre du travail, des relations sociales, de la famille, de la solidarité et de la ville et la ministre de la santé et des sports sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait à Paris, le 1er mars 2010.

François Fillon

Par le Premier ministre :

La ministre de la santé et des sports,

Roselyne Bachelot-Narquin

Le ministre du travail, des relations sociales,

de la famille, de la solidarité

et de la ville,

Xavier Darcos

Remy
Remy

Remy

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Remy

Bonjour,

Pour compléter la réponse précédente :

http://www.net-iris.fr/indices-taux/social/3-plafond-secu...
Début de citation :
Le plafond de sécurité sociale (PSS) ou plafond annuel de la sécurité sociale (PASS) est un référentiel qui permet de déterminer la base de calcul des cotisations sociales sur le salaire, l'assurance vieillesse, les régimes complémentaires de retraite, par exemples. Il sert aussi à savoir si une personne est éligible à une aide sociale ou à un dispositif social (comme les indemnités journalières de la sécurité sociale, la pension d'invalidité, le capital décès, etc.) ou encore pour le calcul de l'indemnité légale ou conventionnelle (exonération de la CSG-CRDS dans la limite de 2 PASS).
(....)
Au 1er septembre 2017, le PASS 2017 reste fixé à 39.228 euros. Le plafond mensuel de la sécurité sociale (PMSS) pour 2017 est de 3.269 euros. Le plafond horaire est fixé à 24 euros.
(....)
Fin de citation.