79 commentaires

Entièrement d'accord avec l'avis d'anjolo.Un capital décès ne bénéficie jamais à l'adhérent puisqu'il est décédé(logique!!) mais aux héritiers.Souvent les héritiers(souvent le veuf ou la veuve) en ont bien besoin pour financer les frais d'obsèques.Je ne comprends vraiment pas cette décision.

claude76
claude76

claude76

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
claude76

Voici encore une nouvelle preuve de la renonciation de certaines personnes de la MGEN a la solidarité. Toutes les personnes n'ont pas la possibilité de financer des frais d'obsèques corrects

nono62
nono62

nono62

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
nono62

Bonjour. Cette carotte financière qui tendait encore à maintenir des adhérents cotisants va permettre à ceux-ci de voir ailleurs! La mgen n'est plus la mutuelle de référence à laquelle on croit et les "trente glorieuses" pour elle sont finies. Encore un point négatif pour quitter celle-ci et où les jeunes ont déjà compris les incohérences de leur système.

Hulotte52
Hulotte52

Hulotte52

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Hulotte52

depuis 40 ans adhérente MGEN, je ne comprends plus toujours ma mutuelle et notamment cette nouvelle disposition et surtout la raison avancée. Comment un versement pour frais d'obsèques pourrait-il bénéficier à l'adhérent lui-même ? et pourtant, j'en ai bénéficié lors du décès de mes parents, ma mère étant enseignante. Je n'ai pas trouvé ça anormal puisque ainsi, ses cotisations (à vie, plus de 70 ans quand même) ont bénéficié à ses enfants pour leur éviter un souci.

Helene
Helene

Helene

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Helene

Je trouve la suppression de la garantie décès-frais funéraires brutale et injuste.
Brutale car elle a été annoncée sans consultation préalable auprès des adhérents, par quelques lignes dans Valeurs Mutualistes. Beaucoup d'adhérents ne sont pas au courant et leur famille va être désagréablement surprise dans un moment de deuil où elle est particulièrement démunie psychologiquement.
Injuste car lorsque, comme moi, on a fait l'effort de constituer un petit capital décès pour éviter à ses enfants des frais d'obsèques difficiles à assumer, on a tenu compte de cette prestation (800 euros, ce n'est pas rien pour un retraité modeste) et il va falloir remettre ce capital à jour, d'autant que les devis des sociétés de Pompes Funèbres augmentent régulièrement d'année en année.
Il est donc mensonger de dire que cette prestation "ne bénéficie pas directement à l'adhérent."
Je crains hélas que ce type de décision, qui intervient de plus en plus souvent dans une MGEN qui n'est plus protectrice comme elle l'était auparavant, réponde à la logique de fusion et d'harmonisation des prestations avec d'autres Mutuelles dont les adhérents étaient moins bien lotis.

claude76
claude76

claude76

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
claude76

Mais qui sont ces personnes qui se permettent de supprimer sans concertation des prestations indispensables à de nombreux adhérents . Adhérents MGEN depuis 1973 soit 44 ans j'envisage de plus en plus de changer de mutuelle vue le renoncement de notre mutuelle a la solidarité

Bonsoir à tous,
Les débats que l'on peut lire ci-dessus sont justifiés car cette prestation était effectivement appréciée par nos adhérents. Le siège national MGEN a été bien évidemment interpellé par vos propos et nos alertes quant à cette disparition. Une explication vous sera donnée avec des arguments très prochainement. Il est évident que chaque adhérent-e se fera sa propre opinion quant aux explications qui seront données. C'est le libre arbitre de chacun est c'est normal. Ce débat doit avoir lieu car c'est ainsi que la démocratie fonctionne. Au plaisir de vous lire.

Fan
Fan

Fan

Niveau
0
Score
4
Custom field 1
Fan

Bonjour à tous,
Ayant échangé longuement avec le Directeur de ma section et ayant aussi évoqué ce point, je vous livre ce que j'en ai retenu .
Les crédits alloués à cette prestation seraient transférés vers une prestation élargie dans le domaine des frais dentaires .
Par ailleurs, il serait question d'ouvrir des magasins de pompes funèbres mutualistes, disposition corrélative avec la fusion avec Harmony Mutuelle .
Si tel est le cas et si de tels transferts avaient vocation à se reproduire, le minimum serait de consulter les adhérents en ligne sur différents thèmes afin de dégager les tendances majoritaires . La participation directe des adhérents va devenir d'autant plus nécessaire que la structure s'agrandit .
Nos représentants élus, méconnus de nous, ne semblent plus en position de nous relayer.
Cordialement

Helene
Helene

Helene

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Helene

Bonjour Fan.
Des remboursements améliorés de soins dentaires ne remplaceront en aucun cas la suppression pure et simple d'une aide pour les frais d'obsèques. Le directeur de votre section a "botté en touche", tout simplement.

Bonjour Gilles,
Les arguments de la MGEN sont toujours les bienvenus, bien évidemment. la démocratie fonctionne avec la prise en compte des arguments de ceux qui contestent une décision prise au-delà de leur sphère d'intervention. Des explications, pour ceux qui n'auraient éventuellement pas compris le nouveau positionnement de notre Mutuelle, ne sont pas suffisantes. Comme vous le dites, un débat doit avoir lieu, et si possible avant la prise d'une décision aussi lourde pour le budget des adhérents.

Fan
Fan

Fan

Niveau
0
Score
4
Custom field 1
Fan

Bonjour Hélène,
En effet, je n'ai pas été convaincue par ce mélange de genres .
C'est pour cette raison, entre autres, que je ressens comme urgente la mise en place de plates-formes participatives .
Cordialement

nono62
nono62

nono62

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
nono62

Il est certain que basculer les prestations funéraires sans concertation pour des soins dentaires, je me doute que personne ne souhaite avoir mis d'office un capital pour cela..il serait fort judicieux de demander l'assentiment de tous.

Bonjour,
Vos différents commentaires m'interpellent. Je mets de côté votre appréciation sur le bien-fondé de cette suppression pour le moment, le débat est intéressant.
Ce qui m'a interpelée, c'est que vous vous dites choqués de cette suppression, validée par le vote de personnes peu légitimes à vos yeux pour le faire : "qui sont ces personnes qui se permettent de supprimer sans concertation des prestations indispensables à de nombreux adhérents....".
Les personnes qui votent chaque année à l'assemblée générale les évolutions de prestations et cotisations sont les adhérents que vous avez élus pour vous représenter. Ils sont élus pour 6 ans de mandat dans chaque département, et c'est à l'assemblée départementale qui a lieu tous les deux ans, que les membres présents valident leur délégation pour aller à l'assemblée générale. En effet, quelques élus du comité de section seulement s'y rendent, avec 102 départements, réunir tous les élus serait impensable et beaucoup trop coûteux.
Je suis certaine que vous ne connaissez que peu ces représentations et les élections au comité de section.
Et là où vos interventions se rejoignent, c'est que vous semblez militer pour une démocratie participative à la MGEN. Ces débats ont animé les élections présidentielles et législatives en 2017. La question revient ici. Doit-on soumettre nos propositions d'évolutions au référendum?
J'ai mon idée sur cette question, j'aimerais connaître votre opinion.
Merci et bonne journée.

Bonjour à tous,
Stéphanie a justement rappeler les modalités du processus démocratique au sein de MGEN. Elle soulève aussi la véritable question que suggère ce débat très intéressant. Faut-il, demain, réinventer MGEN et sa relation à l'adhérent ? Cette question revient très souvent dans les discussions sur lesquelles nous débattons depuis 2 semaines maintenant. Dans l'attente de vous lire, je vous souhaite une excellente journée.

Fan
Fan

Fan

Niveau
0
Score
4
Custom field 1
Fan

Bonjour Stéphanie,
Je pense que nous nous sentons globalement impuissants pour influencer des choix qui seront peu ou prou entérinés dans les assemblées représentatives de la MGEN, ce qui explique mais ne justifie en aucune façon notre absentéisme .
Ainsi, les augmentations de cotisations annoncées en juin ont toutes été validées en l'état en juillet .
Pourtant, le principe d'augmentation systématique d'année civile en année civile (Imaginez les montants de cotisations dont nous serons redevables à terme) n'est pas fondé en lieu et place des résultats des comptes par année civile .
Il pourrait donc se faire que nous n'ayons pas d'augmentation certaines années civiles si le résultat des comptes ne le nécessite pas ou qu'il y ait une augmentation si cela est justifié en tenant compte aussi des réserves mobilisables .
Par ailleurs, nous abordons implicitement de nouvelles règles de gouvernance qui pourraient être celles de la MGEN avec la fixation des axes "programmatiques" par les adhérents eux-mêmes .
Le risque existe en effet de voir se diluer les fondamentaux voire les fondements de la MGEN dans le cadre de sa fusion avec d'autres mutuelles .
La suppression de la prestation "frais funéraires", objet des présents commentaires, s'inscrit, me semble-t-il dans cette logique "d'harmonisation" non consentie.
Bien à vous

Fan
Fan

Fan

Niveau
0
Score
4
Custom field 1
Fan

Rebonjour Stéphanie,
A votre question : "Doit-on soumettre nos propositions d'évolutions au référendum?"
Sans hésitation, je réponds oui .
Cordialement

Fabienne
Fabienne

Fabienne

Niveau
0
Score
0
Equipe
Custom field 1
Fabienne

Parmi les fondamentaux de l'économie sociale et solidaire, on retrouve le principe un homme/une voix ; les adhérents vont prochainement être appelés à élire leurs représentants pour la mise en place des nouveaux comités de section. Lors de l'assemblée départementale des représentants délégués seront élus et iront voter les résolutions aux assemblées générales. Pour que cet espace démocratique vive, n'hésitez-pas à rencontrer ces élus, à les solliciter sur les prises de positions. Ils sont là au nom des adhérents, et font remonter vos demandes.Toute la difficulté réside dans le fait que nous n'avons pas toujours le temps de nous consacrer à cette vie démocratique. Comme l'a très bien fait remarque Gilles, l'idée de ce forum est que les propositions des adhérents fassent évoluer le modèle mutualiste tout en restant fidèles aux valeurs initiales.

nono62
nono62

nono62

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
nono62

Bonjour. La mienne d'idée c'est que voter, oui ,mais lorsqu'il n'y a qu'une liste de candidats, voire de suppléants, je ne vois pas trop l'intérêt puisque ceux-ci seront élus quoiqu'il arrive...! Et de plus lorsqu'un courant politique les unis tous. Les dés sont pipés d'avance...

nono62
nono62

nono62

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
nono62

Si on en revient au thème de cette discussion que sont l'abandon de la prestation funéraire, il va se soi que chacun doit se sentir concerné. A ce propos si la mgen veut faire l'économie de ce principe, je propose deux solutions: ou elle rembourse rétroactivement tous les adhérents ayant cotisés malgré eux à cette prestation qui disparaît, ou elle arrête de prélever les nouveaux adhérents pour rien tout en honorant ceux qui y étaient déjà jusqu'au dernier.
Continuer de ponctionner sans offrir de contrepartie c'est de l'arnaque!

claude76
claude76

claude76

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
claude76

d'accord avec NONO 62 Mais voila nos élus sont tous pareils,belles paroles, belles promesses avant les élections mais aprés "je représente car j'ai été élu donc je fais ce que je veux"

Bonjour à tous,
N'oublions pas que si l'on prend en compte le doublement de la prestation décès pour nos membres participants et la création d'une allocation décès pour les membres bénéficiaires conjoints, les sommes versées par MGEN aux proches d'un adhérent décédé après sa mort sont en très sensible augmentation depuis 2 ans: plus de + 40 % pour un membre participant et plus de +200 % pour un membre bénéficiaire conjoint.
C'est bien forts de tous ces éléments que les délégués réunis en Assemblée Générale ont fait évoluer le dispositif décès dans un souci de simplification et de Solidarité renforcée pour tous les adhérents au delà de leur décès.