A l'attention des utilisateurs du forum

A partir du 22 mai 2019, vous devrez utiliser un compte MGEN Connect pour vous connecter au forum.

Vous n’avez pas encore de compte MGEN Connect ?

Créez-en un dès à présent >


Vous souhaitez poster un message pour la 1ère fois sur le forum ?

Les inscriptions au forum sont fermées, pour cause de maintenance, jusqu’au 22 mai inclus.
Vous pouvez nous contacter par message privé sur les comptes MGEN&Vous Facebook et Twitter.

Les connexions au forum sont temporairement bloquées aujourd’hui, pour cause de maintenance.
Vous pouvez nous contacter par message privé sur les comptes MGEN&Vous Facebook et Twitter.

Les connexions au forum se font désormais grâce à votre compte MGEN Connect.

Si vous n’avez toujours pas créé de compte MGEN Connect, cliquez ici

63 commentaires

Fan
Fan

Fan

Niveau
0
Score
7
Custom field 1
Fan

Bonjour à toutes et à tous,
je crois qu'il est temps de nous libérer du joug des nouvelles partitions mutualistes liées aux "tranches d'âge" qui conduisent à des ghettos et laissent derrière eux la vraie notion de solidarité .
Faudra-t-il envisager d'initier une pétition en ligne, à l'égard du nouveau groupe, pour obtenir le rétablissement de la juste proportion des contributions des adhérents sur la base des rémunérations ?
Nous avons pu avoir des parents, des grands-parents voire des arrières grands-parents investis dans la transmission du savoir .
Quelle tristesse que d'observer pareille discrimination entre les générations !
Cordialement

Bonjour,
Fan évoque une piste de réflexion qui est louable si tant est que le modèle mutualiste puisse supporter son coût. Je serai bien en peine aujourd'hui de dire si ce dernier serait viable compte tenu du vieillissement de nos adhérents car ce fait est une réalité.

nono62
nono62

nono62

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
nono62

Bonjour à tous les clairvoyants. D'accord avec les deux derniers poste, pensez-vous que la mgen fasse grand chose pour nous, pauvres retraités? Arrêtez de vous morfondre, c'est décidé comme ça et rien ne peut changer jusqu'à l'année prochaine... Pas content=part ailleurs. Sinon motus...❕

Fan
Fan

Fan

Niveau
0
Score
7
Custom field 1
Fan

Bonjour Gilles,
J'ai fourni un exemple plus haut qui, me semble-t-il, illustre les incohérences existant actuellement puisque dans le cas que je décris, la personne, au même âge, ne règle pas le même montant de cotisation quand elle passe du statut d'actif à celui de retraité . Quid de l'évocation du vieillissement dans ce cas précis ?
Certains d'entre nous ont connu des taux de cotisation à 1,50% qui ont suivi des évolutions grandissantes selon un rythme rapide .
On ne peut arguer toujours du seul fait que la population vieillit et ne pas voir le poids des contraintes supranationales qui interfèrent dans la nécessité pour les mutuelles de remplir un bas de laine .
Je crains que notre mémoire lorsqu'elle aura disparu laisse le champ libre à des discours sans contradicteurs en face .
Ainsi en est-il pour d'autres sujets .
Comment nos jeunes qui n'ont connu que l'euro peuvent-ils se faire une idée de ce que nous payons aujourd'hui la baguette de pain ou un pain au chocolat en comparaison du prix payé avant l'introduction de l'euro ?
Ils ne peuvent pas être conscients de l'inflation qu'ont connu ces coûts .
Attention à ne pas banaliser les choix technocratiques dépourvus de sens de la réalité et de toute empathie .
Bonne journée

Fan,
Je vous suis dans votre raisonnement et suis globalement d'accord avec ce dernier. Rester solidaire et empathique n'excluent pas de pointer la nécessaire vigilance concernant des principes de réalité que vous évoquez dans ce dernier post, comme Solvabilité 2 par exemple qui nous grève beaucoup... Mais effectivement, je suis d'accord pour dire que les aspects technocratiques qui nous sont imposés prennent petit à petit (et très vite désormais) le pas sur un système ancien qui était somme toute plus humain...

marie
marie

marie

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
marie

Bonjour et merci à ceux qui ont réagi à mon commentaire. Bien sur on peut partir mais pour l'instant je préfère discuter...et partager mon interrogation quant aux valeurs sous jacentes des décisions prises. Et j'aimerais que l'on m'explique le pourquoi d'augmentations différentes selon l'âge. Je cotise depuis très longtemps et j'ai toujours trouvé normal que les cotisations soient mutualisées pour que chacun puisse être protégé. Mais maintenant que j'ai vieilli je m'aperçois que c'est à moi de payer pour un éventuel risque plus important, comme dans n'importe quelle assurance privée. J'ai de plus en plus de mal à me retrouver dans le discours de ma mutuelle. "Notre priorité c'est la croissance " est un extrait du discours du président. Au détriment de qui cette croissance? quelles sont nos valeurs actuellement?

Marie,
Le terme de croissance est à resituer dans le contexte de la déclaration du Président de MGEN. Croissance au sens où nous devons nous unir avec d'autres mutuelles pour lutter ensemble, chacune avec ses forces et compétences, pour atteindre l'objectif suivant : permettre à nos adhérents de mieux vivre. En mutualisant nos ressources, nous serons plus à même de le faire. La création du groupe VYV est à comprendre en ce sens.
Pour autant, les valeurs humaines n'ont pas disparu dans le discours de Roland Berthilier. Il faut relire le dernier numéro de "Valeurs Mutualistes" car cela est écrit noir sur blanc.
Par ailleurs, on peut, à titre d'adhérent ou militant, avoir des craintes sur la dilution de MGEN au sein de VYV. C'est un point de vue parmi tant d'autres...
J'espère que j'ai pu illustrer la stratégie MGEN au travers de ces quelques lignes...

Fan
Fan

Fan

Niveau
0
Score
7
Custom field 1
Fan

Bonsoir Gilles,
Décidément la transformation doit s'accompagner d'explications claires .
Je reste favorable à l'harmonisation des cotisations uniformisées .
Des simulations sont nécessaires en effet .
Comment a-t-on pu laisser les choses évoluer autrement que dans ce sens?
Les obligations liées à Solvabilité 2 ne justifient pas les choix qui ont été faits au risque de diviser les adhérents .
Cordialement

hortensia
hortensia

hortensia

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
hortensia

Stupéfaite, très contrariée de cette augmentation abusive en tapant sur les retraités. On al'impression que la MGEN veut vraiment se débarrasser de nous! 7,5% augmentation pour moi et 6 pour mon mari ayant droit. Après un RV avec conseiller ai décidé de passer à intégrale au 1er janvier. Les 200 € augmentation m'avaient fait hésiter mais jamais il ne m'a été dit qu'en plus j'aurai à payer ce surplus exorbitant de 7,5%. C'est scandaleux. Que veut dire mutuelle? On mutualise entre actifs? Les retraités voient déjà leur cotisation augmenter considérablement dès qu'ils arrêtent de travailler. Je me sens vraiment mal aimée désormais alors que j'étais une fidèle convaincue

nono62
nono62

nono62

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
nono62

Bonjour. Tout ce que je constate dans ces discussions où personne n'est content de ces augmentations à répétition, c'est que l'exécutif mgen approuve malgré les demandes criantes et que si on leur dit de se voiler les yeux, ils seront quand même d'accord avec. Un monde de fous gouverné par des fous...

gcgignac
gcgignac

gcgignac

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
gcgignac

La MGEN du passé avec des valeurs de solidarité et de justice au travers du chacun paye selon ses moyens et reçoit selon des besoins est bel et bien morte, aujourd'hui nous sommes face à une entreprise dont l'esprit n'a de mutuelle plus que le nom.
J'y suis depuis plus de trente ans mais avec des cotisations fixées sur la base d'un dogme statutaire qui ne prévoit pas d'exceptions liées à des situations de baisse des revenus nous sommes à présent dans une logique purement financière et déshumanisée.

Gilles annonçait sur ce fil lundi 25 septembre 2017: "Chaque adhérent recevra la notification de ses cotisations et son échéancier pour l'année 2018 en fin d'année. Ces informations seront également disponibles dans votre espace personnel http://www.mgen.fr.";

Perso, je n'ai rien reçu, j'ai une augmentation de 4,46 € de cotisation... donc je suis en "MSP équilibre" va falloir que j'aille voir ce à quoi j'ai droit en cas de pépin de santé... je sais déjà que mes radios sont moins bien prises en charge...

nono62
nono62

nono62

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
nono62

Bonjour. Totalement d'accord avec gcgignac, il ne nous reste plus qu'à changer de crèmerie, surtout après Macron et sa CSG qui me reste en travers de la gorge... Merci aux retraités dit-il !

Bonjour à toutes et à tous,
Je reviens sur les propos de Rosepoivrée et sur ceux de gcgignac.
Je dois avouer que tous les adhérents MGEN n'ont pas reçu de notification écrite de l'augmentation de leur cotisation. Seuls les augmentations importantes ont, à ma connaissance, été suivies d'un courrier. Dont acte Rosepoivrée : effectivement peut être qu'avec 4,46€ par mois vous ne rentriez pas dans cette catégorie.
Gcgignac, ce que vous dites n'est pas la réalité. Nous pouvons toujours, dans nos sections, étudier au cas par cas la situation de nos adhérents. C'est ce qui est fait dans la mienne et dans les 101 autres sections départementales de France et d'outre mer. Cette étude est faite sur des critères spécifiques et je le répète une étude personnelle de la situation. Encore faut-il que nous le sachions ce qui signifie qu'il est logique qu'un adhérent-e en difficulté le signale à sa section.
Comment ?
Plusieurs solutions existent :
1) En demandant à parler directement à la direction ou au Président de sa section par téléphone,
2) En prenant rendez-vous avec un-e conseiller-ère mutualiste en section pour exposer son cas,
3) en écrivant à la direction ou à la présidence de la section,
4) en allant sur mon espace personnel pour évoquer ma situation dans l'onglet en haut "aide & contact" puis en remplissant un formulaire.
Comme vous pouvez le voir, il y a toujours des solutions pour que nous puissions aider un adhérent.
Très cordialement.

Bonjour,

Il me semble que ce qui pourrait partir d'un bon sentiment; aider au cas par cas, participe du grand flou des prises en charge MGEN.

Dernièrement j'ai essayé de savoir quelle serait la part MGEN d'un examen radiologique que je sais couteux, impossible d'avoir un renseignement clair... j'ai lu que cela va dépendre de l'évaluation MGEN de la nécessité subjective de cet examen pour moi. Ainsi la prescription médicale par mon médecin ne fait plus autorité...

Gilles, je crois que vous ne vous rendez pas compte de combien cela peut être difficile de réclamer de l'aide...

1) je suis sûre que jamais je ne pourrai parler directement au président de ma section au téléphone. Je suis sûre que jamais je n'accèderai à son numéro... Je suis sûre qu'il a autre chose à faire que de traiter des cas particuliers... (nous sommes très nombreux dans ma section)

2)Les e-conseillers-ères au téléphone n'ont jamais pu me renseigner... Sont-ils formés-ées ?

3)Ecrire à la direction ou à la présidence de sa section nécessite de maîtriser l'art de s'exprimer pour toucher son interlocuteur et implique de confier ses malheurs à un inconnu. En tant que patient ou aidant d'un patient cela peut être une démarche très difficile; pas l'énergie physique de le faire, pas les ressources psychologiques de le faire.

4)"aide & contact" remplir un formulaire, le principe d'un cas particulier c'est qu'il ne rentre pas dans les cases des formulaires... ;-)

De plus les études au cas par cas participent, à mon sens, d'un manque de principe d'égalité entre les adhérents.

Pour plus de transparence il faudrait des grilles de remboursements claires comme celles de la CPAM. Ainsi on saurait ce à quoi on a droit pour mieux faire face.

"Dont acte Rosepoivrée : effectivement peut être qu'avec 4,46€ par mois vous ne rentriez pas dans cette catégorie."

Ma catégorie de cotisations serait-elle méprisable ? ;-)

La MGEN n'avait-elle pas une obligation légale d'informer clairement et en particulier tous ses adhérents de la hausse qu'ils allaient subir ?

Les fournisseurs d'énergie, les assurances, les banques le font, pourquoi pas la MGEN ?

Fan
Fan

Fan

Niveau
0
Score
7
Custom field 1
Fan

Bonjour RosePoivrée,
Je partage votre point de vue sur le fait que le contact direct ou par courrier avec les Directeurs ou les Présidents de sections mgen ne peut être que très occasionnel . Je pense toutefois que l'utilisation de "mon espace personnel" peut contribuer à initier des démarches .
Ainsi en est-il pour demander l'envoi de dossiers spécifiques dont celui éligible aux soins coûteux .
Quant à la rédaction de courriers pour les uns ou pour les autres, peut-être pourrions nous créer un service en ligne d'entraide ou s'appuyer sur les dispositifs en ligne préexistants .
Je suis d'accord avec vous pour dire que le droit commun doit l'emporter sur les prises en charge néanmoins nécessaires de situations individuelles fragilisées .
Cordialement

gcgignac
gcgignac

gcgignac

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
gcgignac

Bonjour,

J'ai le potentiel et des compétences qui me permettent de savoir comment faire et à qui m'adresser pour tenter de faire bouger les choses mais en déployant pas mal d'énergie, ce dont dans le cas de ma pathologie je m'abstiendrais volontiers.

Pour une personne qui comme moi à la volonté de se battre et sait comment agir combien renoncent et baissent les bras ?
Nous sommes dans une déshumanisation des relations qui touche d'abord les moins armés, les "petits", les "sans grade" autrement dit les catégorie C de la fonction publique qui ne sauront même pas comment faire et cela est intolérable quand on tient un discours de solidarité !

gcgignac
gcgignac

gcgignac

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
gcgignac

En réponse à Gilles hier qui affirme que mon propos ne sont pas conforme à la réalité :

Cela fait plus de 18 mois que la question existe en ce qui me concerne et j'ai usé de tous les moyens évoqués sans aucune autre réponse que le saint dogme technocratique des statuts qui n'ont pas prévu les cas particuliers.

  • Est-il normal lorsqu'on a une baisse significative de ses revenus de devoir se battre comme je le fais pour voir ma cotisation non adaptée ? NON !
  • Est-il normal lorsqu'on demande un rendez vous avec un conseiller de ne pas l'obtenir (pas de réponse) dès lors que j'ai évoqué le motif ? NON !
  • Est-il normal de n'avoir que comme seul interlocuteur qui ait enfin daigné prendre en compte ma situation le président de la délégation ? NON !
  • Est-il normal que c'est en passant par le site de la MGEN donc visible de tous qu'on aie enfin un début de semblant de prise en compte alors que les échanges via des courriers écrits (en RAR!), "mon espace" ou les emails ne donnent rien ? NON !
  • Soyons réaliste en regardant les faits : la MGEN n'a plus rien d'humain dans ses relations avec ses adhérents, ou plutôt devrais-je dire ses clients !
    Dont acte !
    Ma colère est encore maitrisée car je pourrais être bien plus virulent si de telles contrevérités devaient encore être écrites ici !

Bonjour à toutes et à tous,
Je voudrais faire un point rapide sur ce que j'ai écrit et lu dans vos propos récents.
Je n'ai jamais dit que les propos de gcgignac ne reflétaient pas la réalité telle que lui-même l'a vécue. Je dis et répète, au risque d'être une fois de plus dans la contradiction, que MGEN déploie, à travers ses sections départementales mais aussi ses réseaux sociaux, des moyens pour pouvoir entrer en communication avec ses adhérents. Je ne les reprends pas ici.
On ne peut nier leur existence !
Que l'on juge ces moyens inappropriés est du ressort du ressenti personnel.
Que l'on juge ces moyens inhumains a déjà fait l'objet ici même sur ce forum d'une discussion antérieure qui relève là aussi du ressenti personnel.
J'en conclus que :
1) rien ne remplacera la qualité de la relation humaine dans la relation à l'adhérent. Chaque militant, chaque délégué, chaque salarié MGEN en fait sa priorité c'est plus qu'une conviction !
2) Si jamais cette relation directe avec l'adhérent est impossible, il faut se résoudre à trouver d'autres solutions...
Si MGEN ne mettait pas en oeuvre ces solutions (via ce que j'ai évoqué plus haut concernant les moyens), l'adhérent que je suis, l'adhérent que vous êtes, serait en droit de critiquer sa mutuelle pour sa piètre prestation et son manque d'humanité. Cette critique serait légitime. Mais je suis persuadé que ce n'est pas le cas et j'espère en avoir apporté les preuves.
Fan fait une proposition de création d'un fond de ressources pour aider les adhérents en difficulté à rédiger des courriers. Pourquoi pas ? C'est une bonne idée.
Rosepoivrée, je sais que demander de l'aide est difficile. Ma profession, des fonctions antérieures et actuelles me permettent d'identifier cette difficulté. J'ai constaté à maintes reprises cette dernière et j'ai pu aider des collègues, des parents et des élèves. Je pense être un président à l'écoute des adhérents de sa section et j'ai reçu et recevrai encore dans mon bureau des mutualistes en difficulté ne serait-ce que pour leur témoigner d'une écoute privilégiée à défaut de pouvoir toujours les aider. Je sais que d'autres présidents le font. C'est une de nos missions et je peux vous témoigner du fait que cette facette de la fonction ne s'improvise pas et qu'elle fait très souvent peur.
Cependant, je ne peux vous garantir bien évidemment que cela est fait tout le temps, partout et dans toutes les circonstances !
Pour moi cette discussion a au moins un mérite.
Montrer une fois de plus - et tous les animateurs du forum s'en feront les porte-paroles - que la relation physique à l'adhérent est primordiale.
Le contact humain est et doit demeurer la clé de voûte des valeurs de notre mutuelle.
Très cordialement.