4 commentaires

Bonjour et bonne année !

Cette remarque d'une hausse du taux de cotisation d'un d'actif qui devient retraité mérite effectivement réflexion. Ceci dit, cela ne se traduit pas forcément par une hausse de cotisations selon les cas.

Concernant les augmentations de cotisations d'une manière générale :

Mgen reverse en prestations ce qu'elle reçoit en cotisations (moins les impôts qui ponctionnent 13%) à plus de 90%. Les augmentations de cotisations résultent de l'augmentation des dépenses de santé, ce qui est logique vu, d'une part l'augmentation de la moyenne d'âge des adhérents qui est aujourd'hui de 57 ans et d'autre part des progrès continus dans le domaine de la santé.
Nous devrions accepter de consacrer une part plus importante à la santé, sachant que la part consacrée à l’alimentation n’a cessé de diminuer depuis 1960 (source INSEE : https://www.insee.fr/fr/statistiques/1379769).

Par ailleurs, le transfert des dépenses de la sécurité sociale aux complémentaires se poursuit. L’action gouvernementale aura pour conséquence d’augmenter les dépenses des complémentaires de 4% en 2018.Ce sont plus de 400 millions d’euros que devront supporter les complémentaires. Le rapport cotisations/prestations devant être à l’équilibre, cela impose aux complémentaires d’augmenter les cotisations, sauf si l'on souhaite baisser les prestations. Ce choix n'a pas été retenu. A nous de décider de la façon d'équilibrer la balance et des efforts que nous pouvons faire dans le domaine de la santé.

Bien cordialement,

Fan
Fan

Fan

Niveau
0
Score
7
Custom field 1
Fan

Bonjour Sébastien,
Je reprends vos propos "Cette remarque d'une hausse du taux de cotisation d'un d'actif qui devient retraité mérite effectivement réflexion. Ceci dit, cela ne se traduit pas forcément par une hausse de cotisations selon les cas."
Ces propos ont déjà été tenus par un expert mgen .
Si je prends mon exemple personnel, mon taux de cotisation est passé de 3,34% à 4,02% . Bien sûr, on peut considérer que le taux de 4,02% appliqué à une rémunération qui a diminué de plus de 25% n'augmente pas le montant intrinsèque de la cotisation si c'est cela que vous voulez dire .
Mais les pourcentages représentent néanmoins des valeurs absolues et les augmentations sont bien réelles .

Cordialement

DT
DT

DT

Niveau
0
Score
0
Equipe
Custom field 1
DT

Bonjour Fan,

Je me permets d'apporter un élément supplémentaire à la réflexion : je vais essayer d'être clair.
Historiquement en raison des exigences liées au précompte de la cotisation, la cotisation est calculée en pourcentage du revenu brut. Or ce qui est important, c'est de savoir ce que pèse réellement notre cotisation sur notre revenu net.
Pour un actif, le net représente environ 80 % du brut, mais pour un retraité c'est environ 90 %. De ce fait les écarts de taux de cotisation entre actifs et retraités calculés sur le revenus net s'en trouve nettement amoindris. Exemple si un actif cotise 3,34 % sur son revenu brut, cela correspond à un taux de 4,18% sur son revenu net. Pour un retraité 4,02 % sur le brut correspondent à 4,46 sur le net.
Les taux à comparer ne sont pas 3,34% vs 4,02%, mais 4,18% vs 4,46% ce qui amoindrit nettement l'écart.
Désolé pour la complexité de la démonstration.
Cordialement,
David

Fan
Fan

Fan

Niveau
0
Score
7
Custom field 1
Fan

Bonjour David,
Je suis heureuse, cette fois, que la bonne base de calcul du "brut" soit aussi mentionnée pour les retraités .
Désolée de vous le dire mais même si votre approche "pondérée" est "politiquement" correcte, elle ne me convainc pas .
Ne jouons plus sur les mots ; cotisation, pourcentage de cotisation, ce n'est pas la même chose .
Pour ma part, j'évoque exclusivement l'augmentation du pourcentage de la cotisation mgen qui est calculée sur le montant "brut" de la pension de retraite .
Je n'évoque pas le contexte général des rémunérations nettes dont les prélèvements obligatoires sont différents entre actifs et retraités, nous le savons, en tant que comptables publics notamment.
De telles comparaisons nécessiteraient que les cotisations soient déterminées à partir des rémunérations nettes pour les retraités et pour les actifs et encore .
En tout état de cause, ce n'est pas le cas aujourd'hui .
Le paramètre de référence demeure l'augmentation du pourcentage de cotisation mgen, chacun contribuant selon ses revenus .
Nous ferions la même analyse vis à vis d'autres mutuelles .
Rappelons que les cotisations des autres mutuelles ne sont pas prélevées sur les rémunérations contrairement aux cotisations mgen mais versées de manière individuelle par leurs cotisants .
L'information des rémunérations de la D.A.D.S.(déclaration annuelle des données sociales) fournie par le Ministère de L'Education Nationale à la mgen s'analyse comme étant propre à une gestion exorbitante du droit commun .
Ces données ne doivent pas être utilisées à toutes autres fins par mgen .
Cordialement