9 commentaires

DT
DT

DT

Niveau
0
Score
0
Equipe
Custom field 1
DT

Bonjour Lasser,
J'essaie de répondre sur le fond à vos remarques.
A partir de 70 ans, vous vous trouvez dans la tranche tarifaire la plus élevée, mais cela n'empêche pas une augmentation du taux de chacune des tranches.

Pourquoi les cotisations des mutuelles augmentent-elles ?
Tout simplement parce que le coût de la santé augmente chaque année à un rythme supérieur à la croissance. Autrement dit la part de la santé dans le PIB ne cesse de progresser (de 4% du PIB en 1960 à 12% aujourd'hui). Mais pour les mutuelle cette augmentation est encore amplifiée par le moindre engagement de l'Assurance maladie obligatoire. Autrement dit encore, les transferts de charges du régime obligatoire vers les complémentaires santé et les ménages s'accroissent. A titre d'exemple le dernier projet de loi de finances (PLFSS) se traduit par l'alourdissement du budget des complémentaires de l'ordre d'1 milliard d'Euros. Contrairement au régime obligatoire, les complémentaires santé ne peuvent vivre à crédit, ces augmentations doivent donc être répercutées sur les cotisations. C'est d'autant plus le cas pour la Mgen qui opère une redistribution maximale des cotisations sur les prestations et qui n'a donc pas de marge de manœuvre.
Le point positif, c'est que l'augmentation des dépenses de santé est largement liée aux innovations médicales et a leur diffusion qui permettent un accroissement de l’espérance de vie.
Désolé de vous le dire, mais dans un contexte de lutte contre les déficits et d'allègement des charges sociales, l'essentiel de l'augmentation des dépenses de santé risque de devoir être assumé par les complémentaires santé dans les années qui viennent. Je crains donc que les tarifs continuent d'augmenter.
Si notre santé n'a pas de prix, elle à cependant un coût !
Cordialement,
David

Bonsoir Lasser,
Pour faire suite aux propos de David, vous pouvez aussi trouver des précisions dans une discussion que j'avais moi-même lancée le 27 décembre dernier et que vous pourrez trouver avec ce lien.
https://nousmgen.mgen.fr/feedbacks/167806-projet-loi-financement-securite-sociale-2018
Bonne soirée !

Lasser
Lasser

Lasser

Niveau
0
Score
1
Custom field 1
Lasser

Bonsoir.
Effectivement, notre santé a un coût et une majoration des cotisation ne me paraît pas anormale dans la mesure ou elle n'atteint pas de telles proportions.
24% d'augmentation depuis 2015 !
Alors que nos pensions sont bloquées ou presque, contrairement aux salaires des actifs.

Fan
Fan

Fan

Niveau
0
Score
4
Custom field 1
Fan

Bonjour à tous,
Je craignais que le forum ne réagisse plus et je me sentais seule mais peut-être allons nous "rebondir" .
Chers collègues, experts de la mgen, je partage votre point de vue quant à l'augmentation des charges qui pèsent et pèseront sur les mutuelles .
Toutefois, quand j'ai fait part de ma surprise face au coût majoré d'une consultation en cas de maladie grave, un expert mgen a justifié cette nouvelle disposition en alléguant le fait que ce surcoût n'est pas à la charge de l'assuré(e) .
Cela n'est pas convainquant lorsqu'on sait que 2 fois 40,00€ continuent à être versés au médecin référent en présence d'un patient atteint d'une affection de longue durée et ce sans consultation préalable .
Lors des réunions mixtes avec les services de l'Etat et avec les représentants des professions médicales, il est à craindre que les lobbies ne l'emportent et que vos structures n'en fassent les frais .
Cordialement

Bonjour Fan,
Je préfère garder mon optimisme (certains diraient ma naïveté) quant à la situation décrite. Je veux garder l'espoir que notre mutuelle au sein du groupe VYV, puisse être un levier d'influence efficace pour gérer ce genre de discussions...
C'est une des raisons qui ont motivé la création de ce grand groupe !
Si l'on venait à en conclure malheureusement que cela n'a pas eu l'effet escompté, nous en serions toutes et tous très malheureux et notre système de protection sociale à la Française en serait très certainement blessé à mort comme le disent les rubriques des faits divers.
Cordialement.

Re(bonjour),
Pour répondre à Lasser sur son dernier post et après vérification, il apparaît que des actifs ont subi sur le laps de temps que vous évoquez (2015 à 2017), une augmentation de leur cotisation de 50% ! Cela ne rassurera personne, bien évidemment, et pourra même en étonner certains, mais c'est pourtant la réalité.
Si je le dis, c'est aussi pour démontrer qu'il n'y a pas que les retraités qui paient lourdement le prix des conséquences que nous avons déjà évoquées. Ces dernières grèvent le budget de tous nos adhérents.
Cordialement.

DT
DT

DT

Niveau
0
Score
0
Equipe
Custom field 1
DT

Bonjour Fan,

C'est moi qui avait répondu à votre message concernant la cotisation majorée pour grave maladie. Ce que je voulais surtout exprimer, c'est notre souhait de rembourser plus justement les soins en fonction de leur complexité, plutôt que de rester sur un paiement à l'acte inflationniste qui rémunère de la même manière un acte anodin et un acte complexe. Dans mon message j'indiquais également qu'il fallait soutenir une approche forfaitaire correspondant à une prise en charge globale du patient. Je déplorais enfin que le développement des actes différenciés et la rémunération forfaitaire s'accompagnent également d'une majoration de la consultation "normale" (de 23 à 25€) ce qui est contradictoire et montre bien, comme vous le dites, le poids du lobby des médecins les plus libéraux.
Pour plus de détails, je vous renvoie à mon message.

Bien cordialement,
David

Fan
Fan

Fan

Niveau
0
Score
4
Custom field 1
Fan

Bonsoir Gilles,
Retraitée depuis moins d'un an, je me sens concernée à la fois par l'augmentation de 50% des cotisations subie par les adhérents en activité, entre 2015 et 2017, et par l'augmentation appliquée, pour la même période, aux cotisations des adhérents retraités. Peut-on en avoir la démonstration chiffrée pour les uns et pour les autres ?
Cordialement

Fan
Fan

Fan

Niveau
0
Score
4
Custom field 1
Fan

Bonjour David,
J'ai bien compris où allaient vos préférences.
Pour autant, je pense qu'il est toujours plus aisé de procéder en regroupant les mesures qui seront ainsi diluées plutôt que de les faire "passer" individuellement.
La mise en oeuvre de forfaits de consultations spécifiques ne nous exonère pas du phénomène d'inflation des consultations normales intégré dans le train de mesures .
Cordialement