2 commentaires

Bonjour Jean-Michel,

Merci de votre envoi de reportage, je ne manquerai pas de le regarder très vite.
Concernant le problème que vous soulevez, à savoir le coût des équipements optique, il est vrai que les marges sont très importantes.
Pour que nos mutualistes ne paient pas le prix fort, nous avons mis en place depuis 2008 un réseau d'opticiens agréés, qui leur permettent d'avoir un reste à charge nul ou très limité et de ne pas avancer les frais. C'est le réseau Optistya. C'est une réponse, sans doute pas suffisante, mais notre réseau va encore évoluer pour offrir des coûts encore plus maîtrisés à nos adhérents.
Bonne soirée.
Bien à vous,

Fabienne
Fabienne

Fabienne

Niveau
0
Score
0
Equipe
Custom field 1
Fabienne

Bonjour Jean-Michel,
Votre remarque est tout à fait pertinente. D'autant, que selon une étude de la mutualité française, plus le nombre d'opticiens est important dans un secteur géographique, plus les prix augmentent... Le législateur, dans sa volonté de réguler ce marché, a limité le renouvellement de l'équipement optique tous les deux ans ; mais cette réponse ne peut être satisfaisante. Sur ce marché de la complémentaire santé très concurrentiel, certains acteurs ont mis en avant un remboursement élevé sur l'optique. Ce qui a eu un effet pervers évident ; certains opticiens adaptant leurs tarifs au montant du remboursement. Afin d'apporter une solution à nos adhérents, comme vous l'a dit Stéphanie, nous avons mis en place des conventionnements avec des opticiens. Pour information, je vous rappelle qu'une des promesses de campagne de notre président était le zéro reste à charge sur l'optique et le dentaire... L'idée peut être séduisante, reste à voir comment elle sera mise en œuvre...