2 commentaires

Bernard
Bernard

Bernard

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Bernard

Le premier point positif de la CSG est de toucher TOUS les revenus et pas seulement les salaires. Donc toute augmentation de la CSG qui vise à ré-équilibrer les revenus du Capital par rapport aux revenus des salaires est positive et doit perdurer.

Cela dit, nous n'imaginons pas les leviers dont pourraient disposer les élus de la MGEN pour influencer sur ce point ... (et donc trouver un lien entre votre commentaire et ces élections )
Mais peut être pourriez vous nous éclairer ?
Et les candidats s'exprimer aussi sur ce point ?

Vaut il mieux donner du travail aux jeunes ou conserver le pouvoir d'achat des retraités ?

Fan
Fan

Fan

Niveau
0
Score
7
Custom field 1
Fan

Bonjour Bernard,
Je vous remercie pour votre contribution .
Sur ce forum, nous pouvons évoquer les sujets de société quels qu'ils soient et sans établir forcément un rapport avec les élections de nos représentants mgen si c'est de ce type d'élections que vous parlez .
Je me suis déjà exprimée sur l'importance qu'il convient de donner à nos jeunes et notamment sur la nécessité d'instaurer à leur bénéfice un revenu minimum garanti, toutes situations confondues, en comblant l'absence de dispositif généralisé pour les 18-25 ans .
La C.S.G. s'applique à tous les revenus certes mais qu'en est-il des mesures avantageuses récemment appliquées pour l'I.S.F. et plus significatives encore lorsqu'il s'agit du prélèvement forfaitaire unique plafonné à 30% de l'assiette de calcul des revenus du capital ?
N'oublions pas que le pouvoir d'achat des retraités appartenant à la classe dite moyenne profite à l'emploi des plus jeunes puisque ce pouvoir d'achat leur permet de consommer et de s'inscrire dans la demande ( "loi de l'offre et de la demande" ) qui préside au fonctionnement de l'économie telle que nous la connaissons actuellement .
Pour ma part, je ne dépenserai donc plus ce que je pouvais investir jusqu'à présent pour certains services .
Je n'apprécie pas les choix faits qui consistent à stigmatiser, de façon indirecte, les personnes dites retraitées en ne les faisant pas bénéficier du même dispositif de compensation que les personnes dites actives .
Rappelons enfin que les aînés continuent à subvenir aux besoins de leurs enfants, en difficulté, quand ils le peuvent .
Cordialement