41 commentaires

Et PAFFFFF nouvelles augmentations des cotisations en janvier 2019 (si c'est voté en juillet, je suis certaine que ça le sera...) Merci qui ? Merci VYV ?

+0,50% formule initiale

+3,50% formule référence

+5,66% formule équilibre

+5,69% formule intégrale

Pour le moment, je reste parce qu'il y a toujours le partenariat MGEN/MAÏF mais si la MAÏF crée une mutuelle maladie j'y vais les yeux fermés...

Donc pour mon courrier en recommandé d' avril j'ai eu une réponse à côté de la plaque de ma demande... j'en rigole (jaune) encore derrière mon clavier... Heureusement que la MAÏF suit mon dossier...

Rien que la première phrase de la réponse à mon courier en dit long sur la différence MAÏF/MGEN....

MAÏF (réponse au bout d'une semaine): "Permettez-moi tout d'abord de vous souhaiter un bon rétablissement."

MGEN (réponse au bout d'un mois après intervention des expertes du forum Jessica et Angélique que je remercie au passage):" Vous nous avez signalé.......patati patata vous n'êtes pas à la bonne adresse" LOL

z' ont l'intention de me balader de services en services comme sfr, orange, etc ?

Après ça je lis dans le "valeurs mutualistes" l'humain est notre priorité essentielle" LOL "nous misons sur une culture managériale axée sur la bienveillance, une façon efficace d'atteindre nos objectifs économiques" HUM HUM HUM Y A DU BOULOT !!!!! LOL

Bon, assez rigolé, j'vais faire mes L S U ... ;-)

Bonjour Rosepoivrée, bonjour à toutes et tous,
Pour rebondir sur votre dernière remarque, je vais citer l'un des élus de mon département lors du comité de section qui s'est tenu il y a 2 jours et qui a, lui aussi, subit quelques déconvenues : "la MGEN est bonne en qualité d'accompagnement, la MAIF est très bonne". Cela me semble très bien résumé.
Nos amis de la MAIF sont effectivement très bons, qu'ils soient un modèle me semble légitime et stimulant, même si nos "métiers" ne sont pas les mêmes. Cependant, nous sommes également bien meilleurs que d'autres (je suis également sociétaire MAIF, adhérente et cliente de plein d'autres choses... comme tout à chacun).
Que nous soyons perfectibles ? Très certainement. Vos retours - sur ce forum et sur le terrain - nous aident à nous améliorer.
Bien cordialement,

Fan
Fan

Fan

Niveau
0
Score
7
Custom field 1
Fan

Bonjour Marie,
J'allais m'en retourner mais là je reviens m'exprimer sur ce site .
Quels sont vos arguments ?
Je ne vois apparaître que l'expression de l'autosatisfaction .
Si la piste de création d'une complémentaire santé existe du côté de la M.A.I.F. , pourquoi n'a-t-elle pas été explorée par la MGEN dans le cadre d'un regroupement ?
Cela nous aurait peut-être paru plus naturel que de "nous" tourner vers des organismes porteurs d'autres valeurs .
Quelles ont été les déconvenues subies par l'un des élus de votre section ?
Cordialement

Bonjour Fan,
Point d'autosatisfaction. Ce n'était pas mon intention. Si cela a été perçu comme tel, j'en suis désolée. Mon propos était uniquement de pondérer quelque peu les critiques et de les mettre en perspectives en évitant de jeter le bébé avec l'eau du bain : exprimer que nous sommes effectivement et réellement préoccupé par les adhérents, que nous écoutons, dénouons, accompagnons, que c'est une partie importante du travail mené en section avec les collaborateurs également très impliqués. Je reçois des adhérents, je réponds à des courriers, notre directrice également. On essaie de dénouer des situations complexes avec le centre de gestion. Une déléguée et les élus de la commission action sociale sont en lien avec les assistantes sociales des employeurs ou avec la MDPH pour trouver accompagner des personnes fragilisées. On essaie aussi de mieux être en proximité avec le réseau des correspondants qui joue véritablement son rôle... là où il y a des personnes qui assurent ce rôle bénévole. Ce ne sont que des exemples de notre quotidien. Que cela nous (pré)occupe pour améliorer les processus pour le grand nombre et l'accompagnement individuel.
Je n'ai pas été comprise. J'espère que ce plus long message précisera quelque peu ma pensée.
Quand à la personne qui s'est exprimée en comité de section, vous comprendrez que je ne peux rentrer ici dans des considérations personnelles. Elle faisait référence à la gestion dossier qui impliquait MAIF et MGEN. Le contexte était celui que j'ai tenté d'évoquer dans le message précédent : une discussion autour de la qualité de la relation à l'adhérent.
Cordialement

Fan
Fan

Fan

Niveau
0
Score
7
Custom field 1
Fan

Re bonjour Marie,
en effet, vos précisions nous sont utiles .
Nous sommes également pragmatiques en plus de vouloir défendre des points de vues .
J'explicite : au regard des points inscrits à l'ordre du jour de la prochaine assemblée générale, je ne vois pas apparaître d'évolution sur des points de discussions importants du forum notamment à l'égard de l'allocation handicap .
L'accession au droit à l'allocation handicap représente un véritable parcours du combattant ( j'y inclus les délais d'instruction) alors qu'il s'agit de montants relativement modiques .
J'ai pu le constater en accompagnant, dans ses démarches, une personne éligible à ce dispositif .
Quid du rattrapage systématique de cette allocation au bénéfice de celui ou de celle qui peut y prétendre ?
Les principes doivent être suivis de décisions concrètes .
Il ne s'agit pas de jeter le bébé avec l'eau du bain, pour reprendre votre expression, mais d'arriver à un consensus dans les choix au delà de la représentation des adhérents par leurs élus .
La mgen devrait permettre la mise en oeuvre d'une plateforme participative avec des propositions soumises aux votes de ses adhérents.
Ainsi la légitimité des choix ne devrait plus être remise en cause .
Cordialement

Bonjour à toutes et tous,
Je pense que la discussion d'origine a légèrement dérivé et je souhaiterai juste recentrer le débat en prenant appui sur les remarques de Fan.
Fan désire une démocratie MGEN différente et plus directe. C'est une idée effectivement qu'il faut creuser et voir comment et sous quelles formes cette dernière pourrait être viable.
Ensuite, en ce qui concerne la MAIF, nos deux structures collaborent (à nouveau) efficacement dans des domaines très précis pour le moment. il s'agit d'un "partenariat essentiel" pour notre Président Roland Berthilier. 2 axes sont actuellement à l'étude et Fan sera sans doute très contente de constater que certaines idées évoquées ici même, sur notre forum, ont trouvé écho !
Il s'agit du sport-santé et du sport sur ordonnance.
Je tenais à ce que cela soit dit et écrit pour vous montrer que nous avançons, certes à petits pas, mais que c'est réel !
Pour ce qui est du handicap, j'espère aussi que cela sera entendu.
Bon week end !

Fan
Fan

Fan

Niveau
0
Score
7
Custom field 1
Fan

Bonsoir Gilles, bonsoir à toutes et à tous,
Le sujet de l'augmentation des cotisations en 2019 nous a conduits à élargir à nouveau le débat, quitte à reprendre des thèmes déjà évoqués .
Nous ne pouvons découvrir les chiffres des augmentations sans nous interroger .
Ne s'agit-il pas aussi d'un réflexe de précaution à l'égard d'un budget qui est prévisionnel par nature .
Merci de répondre à la question posée de l'utilité du regroupement avec d'autres organismes complémentaires au vu du maintien des augmentations .
Cordialement

Bonjour Fan et bonjour à toutes et tous,
Être vigilant sur les prélèvements des cotisations, leur montant et leur évolution est très légitime et normal. Nous devons toutes et tous, chacun dans notre rôle et chacun avec nos possibilités (je n'ose dire pouvoirs), veiller au bon fonctionnement de notre mutuelle.
Constater le résultat négatif 2017, prendre en compte tous les paramètres déjà évoqués à maintes reprises ici-même, les confronter à la réalité du ratio Prestations/cotisations, nous amène, au final, à faire des choix.
Ce n'est jamais de gaieté de coeur que nous votons pour une augmentation des cotisations !
Maintenant, il faut que ces choix soient aussi en adéquation avec la nécessité d'effectuer des économies là où elles paraissent logiques, faisables et les moins douloureuses possibles. Je suis donc partisan, comme beaucoup d'entre vous, de mettre, sinon un terme définitif, du moins un coup d'arrêt, à une communication qui coûte sans doute cher pour ce qu'elle rapporte à la mutuelle. En disant cela, je suis clair, franc et transparent. Être un élu MGEN n'enlève en rien le fait d'être d'abord un adhérent MGEN.
Se regrouper, s'associer à d'autres organismes pour faire des économies et proposer de meilleures solutions et offres à nos adhérents est, je le pense sincèrement, une bonne solution. J'espère juste comme vous tous, que cela se verra vite et que nous n'aurons pas à regretter ces choix.
En écrivant ce post, je pense avoir dévoilé mon opinion quant à la question de Fan et être même allé au delà puisque je me suis mouillé sur la politique de communication sur laquelle je reviendrai lors de l'AG MGEN de Paris.
Bonne journée !

Fan
Fan

Fan

Niveau
0
Score
7
Custom field 1
Fan

Bonjour Gilles, bonjour à toutes et à tous,
Merci, Gilles, pour votre réponse circonstanciée et franche, c'est ce que nous attendons de manière générale .
Pour ce qui concerne le résultat des comptes, un résultat négatif n'est pas synonyme de mauvaise santé puisque d'un exercice à l'autre, la situation de la comptabilité évolue tantôt en positif tantôt en négatif générant ainsi un cumul .
Encore faut-il avoir à l'esprit le montant des provisions faites au titre des risques ou des charges divers qui grèvent forcément les "disponibilités" ainsi que les choix de dépenses effectués dont le poste de la communication fait partie .
J'imagine que le compte financier 2017 nous sera présenté in extenso si ce n'est déjà fait .
Cordialement

nono62
nono62

nono62

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
nono62

Bonjour à tous. Je suis de loin tous les commentaires. encore de plus loin les futures évolutions promises par ce groupe VYV. Oui pour moi cette mgen d'autrefois est bien morte, et je pèse mes mots.
Je constate que de grandes insatisfactions demeurent et que tous déplorent une gestion et des remboursements aléatoires. Pour ma part j'enfonce le clou sur les allocations invalidité (je suis PMR) et si j'en crois FAN, "L'accession au droit à l'allocation handicap représente un véritable parcours du combattant ( j'y inclus les délais d'instruction) alors qu'il s'agit de montants relativement modiques".
Un détail flagrant de leur inaptitude à gérer correctement est pour moi-même cette demande de changement de compte pour les virements d'allocations invalidité.Je l'ai faîte en décembre par...mail, courrier et dépôt au guichet de la section d'Arras. J'attends toujours le changement! Et paye en attendant les frais de compte pour qu'il reste ouvert à cause d'eux. Et j'en ai fait des démarches et demandes...

Et toujours dans le même registre, une erreur financière 2017 pour ces dites allocations est toujours lettre morte malgrè toutes les promesses de tous. Ah oui j'oubliais; ces allocations sont calculées et versées par...Arras qui ne daigne jamais répondre aux messages ni à leur plate-forme qui met en relation....

Je comprends l'indignation de certains, le militantisme aveugle d'autres, mais quand on sait que MAIF/MGEN ont toujours fonctionné ensemble, que des personnes militent dans les deux camps et, que l'association des deux ne donne pas plus d'avantages (financiers), je reste sceptique voire dubitatif sur ces deux "mutuelles" qui n'ont que le nom commun que le profit.

Pour ma part je suis et reste négatif sur leur fonctionnement quand je vois tout cet argent dépensé en com', restauration, pub et j'en passe. Comment un PDG peut-il accepter cela sans être lui-même au courant? Un audit humain et contrôles sur pièces sur Arras en premier pourraient être effectués !?

Sur ce, bon courage avec eux...

GA17
GA17

GA17

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
GA17

Bonjour,
J'ai découvert comme vous tous les propositions d'augmentations des cotisations 2019 en lisant le cahier spécial n°312 qui nous est parvenu la semaine dernière.
J'avais assisté fin mai à l'assemblée départementale au cours de laquelle ce point n'avait pas du tout été évoqué. Je ne veux pas croire que ces augmentations n'étaient déjà pas dans les tuyaux, même si elles n'ont été définitivement validées que lors du conseil d'administration de juin. A quoi servent les assemblées départementales si on ne peut pas y débattre des points particulièrement importants pour les adhérents qui seront traités lors des assemblées générales ; un débat aurait pour avantage d'éclairer le futur vote de nos délégués à l'AG issus des comités de section. Vous avez dit "fonctionnement démocratique "? En tout cas si rien ne change, je n'irai plus gonfler le nombre des participants aux assemblées départementales, très conviviales certes, mais sans aucun effet sur les votes de résolutions soumises à l'assemblée générale.

Bonjour GA17,
Loin de moi l'idée de mettre ici en cause des militants qui n'auraient pas évoqué ces évolutions lors des Rencontres mutuelles de printemps. Je ne suis ni juge de paix ni le militant parfait que je rêverais d'être.
Je vous donne uniquement mon point de vue de Président de section.
Je suis en tout cas de figure partisan de la transparence même quand cette dernière est délicate et douloureuse. Je dirais même surtout quand cette dernière est délicate et douloureuse.
Personne n'a à gagner en taisant les choses ou en les annonçant tardivement. Par conséquent, l'ensemble des militants du Morbihan a eu les informations auxquelles vous faites référence en temps et en heure et les militants permanents de la section ont répondu à chaud à leurs questions et à leur mécontentement. C'est ainsi que je vois les choses. C'est ainsi que je les organise et tant que je serais Président de section, il en sera ainsi.
Pour terminer, lors de nos Interrégionales de Printemps, les élus des comités de section présents et représentant les sections de Bretagne et des Pays de Loire, ont aussi débattu de ces sujets en présence de membres du bureau national dont Roland Berthilier, Président MGEN.
J'espère vous avoir rassuré.
Bonne journée !

Bonjour à toutes et à tous,
Je remercie Fan de m’avoir cité ! Ce qui quelque part tend à me convaincre que j’appartiens à une communauté. Pour autant, mes convictions peuvent ne pas correspondre à celles exprimées par d’autres.
Concernant la « mise à niveau » des cotisations, je crois savoir que ce sont les statuts de MGEN qui prévoient une forme d’indexation annuelle aux dépenses de santé constatées dans l’année. Cela évite des « années blanches », et par conséquent des sauts de cotisation trop importants le jour où il faudra bien assurer la pérennité de la mutuelle.
Je ne crois enfin pas que le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu a été considéré par la MGEN comme un moyen de mettre un rideau de brouillard sur les augmentations de cotisations…Ce serait pour le moins inélégant.

Fan
Fan

Fan

Niveau
0
Score
7
Custom field 1
Fan

Bonsoir Oliver, bonsoir à toutes et à tous,
Oliver, je vous cite :
"Concernant la « mise à niveau » des cotisations, je crois savoir que ce sont les statuts de MGEN qui prévoient une forme d’indexation annuelle aux dépenses de santé constatées dans l’année. Cela évite des « années blanches », et par conséquent des sauts de cotisation trop importants le jour où il faudra bien assurer la pérennité de la mutuelle.
Je ne crois enfin pas que le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu a été considéré par la MGEN comme un moyen de mettre un rideau de brouillard sur les augmentations de cotisations…Ce serait pour le moins inélégant."
J'avais repris vos précédents commentaires car les mots ont du sens et ils donnaient d'autres pistes que l'indexation systématique des augmentations que vous évoquez aujourd'hui .
Par ailleurs, vous avez sans doute raison de dire que l'augmentation de ces cotisations n'est pas à relier à quelque paravent de prélèvements que ce soit puisqu'elles ont un caractère permanent .
Et c'est là que je m'insurge à nouveau après l'avoir fait "à chaud" en prenant connaissance des nouvelles revalorisations .
Nous pourrions tous exercer des fonctions de comptables si le travail consistait à augmenter systématiquement les budgets des dépenses .
Des réajustements sont parfois possibles avec des passerelles entre les différents postes de dépenses .
Sans remettre en cause les charges incompressibles, il en existe forcément sans caractère prioritaire .
Cordialement

hortensia
hortensia

hortensia

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
hortensia

Je découvre vos posts et suis très contrariée de la future hausse de 5,69% pour mon mari et moi, tout ça après la hausse de l'an dernier encore plus élevée il me semble. Est-ce que cela va continuer tous les ans? En avançant en âge ,on paie encore plus, nos retraites ont baissé. Comment une telle hausse peut-elle se justifier? Des dépenses hors soins de santé et obsèques existent-elles? C'est très inquiétant. en plus le gouvernement va aider avec les lunettes etc, des dépenses en moins pour la mGEN.

Bonjour Fan, bonjour Hortensia,
Je vais essayez de revenir sur vos deux derniers commentaires et les points que vous soulevez.
D'abord, un travail (très) important est actuellement mené à tous les niveaux de MGEN concernant les frais de fonctionnement ; nos centres de gestion ont déjà fait un effort particulier et un travail conséquent à été mené au niveau des centres de soins. Les sections et le siège national travaillent également en ce sens. Pour les section je peux en attester. Le but est effectivement de réduire le plus possible nos charges, sans entamer la qualité de service. Optimiser et gagner en efficience pour reprendre des termes à la mode.
Cependant, force est de constater que les dépenses de santé augmentent d'année en année sans que la réduction des frais de fonctionnement ne puissent compenser cette augmentation (ce ne sont pas les mêmes ordres de grandeur et une fois nos frais de fonctionnement réduits au maximum, les dépenses de santé vont continuer à augmenter de toute manière). Il n'y a pas de mystère avec 2 leviers à activer : soit nous supprimons/dévalorisons des prestations, soit nous augmentons les cotisations.
D'une manière générale, je constate que nombre d'adhérents se plaignent de trop faibles prestations et que d'autres (parfois les mêmes) se plaignent d'augmentation de cotisations... l'équation me semble insoluble. C'est pourtant ce à quoi nous sommes confrontés chaque année.
Enfin, Hortensia, en ce qui concerne ce qui s'appelle maintenant "100 % santé" et dont le but est de maitriser le reste à charge en optique (audio et dentaire également), c'est une erreur de penser que c'est l'Etat seul qui prend en charge, délestant ainsi les complémentaires. Ces dernières sont mises à contribution et le "100 % santé" va nous impacter directement. Le projet vise bien à maitriser le reste à charge, c'est-à-dire ce qui reste à payer au patient une fois que le régime obligatoire et le régime complémentaire sont tous deux intervenus. Le régime obligatoire va bien mettre la main à la poche... mais les complémentaires vont devoir le faire également.
J'espère avoir répondu à certaines de vos interrogations.
Bonne journée.

Bonjour à tout le monde,
Ce sera très court mais cela enfoncera le clou...
En ce qui concerne le 100% santé tel que l'on doit désormais l'appeler, le coût généré par cette décision pour notre mutuelle sera déjà de 15 millions €/an en ce qui concerne le dentaire...
Je ne parle même pas de l'audioprothèse et de l'optique.
Il nous faut donc réfléchir à toutes ces dépenses qui vont nous impacter très très vite !
Bonne journée !

vince
vince

vince

Niveau
0
Score
0
Equipe
Custom field 1
vince

Bonjour à tous,
En lisant toutes ces discussions, il ne faudrait pas oublier une chose importante : l’action sociale. Notre mutuelle est très engagée à ce niveau, ce sont plusieurs millions chaque année qui sont dépensés en faveur des collègues, et nous maintenons voire même nous augmentatons chaque année les actions et aides financières en direction des personnels.
Aucun groupe assurantiel ne le fait ! Cela coûte trop cher ?
Bonne journée à tous

Bonjour Vince,

C'est peut-être justement là où le bas blesse... La MGEN ne serait-elle pas en déficit à cause de la multiplication des missions qu'elle se donne ?

Maintenant qu'elle est "ouverte" à tous, ne devrait-elle pas abandonner les charges où elle se substituait à l'éducation nationale ?