21 commentaires

Gilles, Président de la section MGEN du Morbihan
Gilles, Président de la section MGEN du Morbihan

Gilles, Président de la section MGEN du Morbihan

Niveau
0
Score
34
Equipe
Custom field 1
Gilles, Président de la section MGEN du Morbihan

Bonjour Yann,
J'ai lu avec grande attention votre post. Vos propos sont le reflet de nombreuses remarques que nous avons déjà pu lire sur le forum. Vous avez d'ailleurs très certainement du les parcourir au gré des différents thèmes que vous évoquez.
Je ne reviendrai pas ici sur la hausse des cotisations pas plus que sur la suppression de la prestation frais funéraires car je pense que nous avons assez débattu sur ce sujet. Je précise d'ailleurs que ce n'est pas parce que nous en avons débattu que les sujets font l'unanimité loin s'en faut...
Je voulais juste revenir sur la mauvaise qualité de la relation à l'adhérent que vous pointez dans vos propos.
Je suis désolé de constater que malgré tous les efforts que nous déployons, cette dernière soit toujours problématique. Je sors de 3 journées de réunion au siège MGEN et je puis vous assurer que cette question reste vraiment centrale dans notre politique stratégique. Nous progressons, certes peut être manquons-nous encore de rapidité à certains égards je le concède, mais nous améliorons sans arrêt la rapidité du temps de réponse qui est donné à nos adhérents. Ce forum permet cette libre expression depuis maintenant plus d'un an et demi et lorsque l'on regarde dans le rétroviseur, on peut être content des résultats. En effet, même si les progrès semblent réduits par leur nombre, nous avons pu, grâce à vous tous et à vos commentaires, améliorer certaines attitudes, certains principes, voire certains services.
Quitter notre mutuelle relève du choix personnel et vous évoquez vous-même le fait que "l'herbe n'est pas plus verte ailleurs".
Nous défendons des principes et des valeurs militantes et mutualistes. Nous rendons des services à l'adhérent. Certains d'entre eux passent inaperçus mais sont très importants au regard de leurs impacts sur le bien être de nos adhérents. Je défends ces principes et ces valeurs comme tous les militants animateurs de ce forum mais aussi, comme tous les militants et collaborateurs MGEN que vous pouvez rencontrer dans nos sections départementales, dans les établissements ou à l'occasion de nombreuses actions de terrain que nous menons partout en France pour soutenir les associations amies et les partenaires de l'Ecole de la République.
Au plaisir de vous lire.
Très cordialement.

Bonjour Yann,
Je ne reviendrai pas sur ce que Gilles explique très bien : notre volonté de chaque instant de vous accompagner et de vous écouter au mieux. Comme lui, je suis toujours quelque peu désenparée de constater que nos actions ne sont pas toujours perçues ou peuvent rester incomprises. Il est vrai que l'accompagnement est quelque chose de complexe.
Je vais revenir sur le phénomène que vous soulignez : "... que lorsque l’on procède à des recherches d’avis d’assurés et d’ex-assurés de la MGEN sur Internet, à 95 % ils sont tous négatifs !". C'est vrai. Sauf à rappeler que s'exprimer sur internet (ou par courrier) prend du temps et de l'énergie, et que quand tout se passe bien, qu'on a été bien accompagné, que les prestations et les services ont répondus à nos besoins on ne prend pas ce temps. Les adhérents satisfaits ne s'expriment pas publiquement. Il y a donc un effet loupe considérable. Ce phénomène n'étant d'ailleurs pas spécifiques à MGEN.
Mon voeu ? Que les adhérents satisfaits prennent le temps - de temps en temps - d'un retour.
Bien cordialement,

MD
MD

MD

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
MD

J'adhère en tous points à l'analyse de Yann. Retraitée de 62 ans et mutualiste depuis l'âge de 25 ans, je ne sais si je vais rester à la MGEN. En dehors des dysfonctionnements nombreux que j'ai pu rencontrer (section Morbihan), je suis curatrice de ma grand-tante de cent ans, atteinte d'Alzheimer, et qui vit encore chez elle à Ivry grâce à la solidarité familiale. Je précise que cette grand-tante cotise à la MGEN depuis sa création! Or je désespère d'obtenir de l'aide et des informations dignes de ce nom pour qu'elle puisse bénéficier de la prestation Dépendance totale... Mails sans réponse, courrier sans réponse, je ne parle pas du répondeur (attente indiqne et lorsqu'on finit par avoir quelqu'un, la personne est incompétente et ou désagréable : c'est à désespérer). Je finis par penser que ma grand-tante va décéder avant que la MGEN s'intéresse à son cas. Donc les valeurs et l'esprit mutualiste dont on nous rebat les oreilles ne sont qu'un discours creux, une langue de bois désolante. J'ai complètement perdu confiance dans cette mutuelle.

Bonjour MD,

Je vous contacte en message privé pour avoir de plus amples renseignements sur le cas de votre grand-tante, pour prise en charge rapide.
Bien à vous,

Pchard
Pchard

Pchard

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Pchard

Je pense également mener cette réflexion vers une sortie tout en partageant votre attachement à la solidarité mutualiste. "Votre offre MGEN évolue". Oui c'est vrai, le montant des cotisations 2019 est enfin publié. Pour moi (mon épouse et mon fils), ce sera 72% d'augmentation avec un passage de 2374,08 euros à 4090,08 euros (je suis retraité résident au Brésil avec un fils encore scolarisé). Ce n'est pas une simple augmentation, c'est un changement radical de la politique mutualiste. Qu'est-ce qui justifie un tel changement et de telles augmentations quand les pensions stagnent ?

Pchard
Pchard

Pchard

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Pchard

Oui, je suis au SEM dans l’offre “Magenta”. Y a-t-il une possibilité d’offre moins coûteuse ?
Suite 9H plus tard.
En l'absence de retour, j'ai recherché des réponses sur les forums. "Une demande de changement d'offre doit être formulée par écrit avant le 31 octobre pour une prise d'effet au 1er janvier suivant". Or la publication des nouveaux montants de cotisation sont publiés en novembre. De fait, cela ne permet pas d'ajuster l'offre en fonction de notre budget. Cela a un effet limité quand l'augmentation est limitée mais cette année, pour ce qui me concerne (secteur extra-métropolitain), l'augmentation sera de 72% pour une cotisation annuelle qui représente environ 120% d'un mois de ma pension de retraite. C'est énorme, il est scandaleux que nous ne puissions changer d'offre avant 2020 face à ce niveau d'augmentation. Unique solution pour moi : prendre ce surplus budgétaire sur mes économies épargnées (ce qui n'est évidemment pas tenable dans la durée face à de nouvelles augmentations en 2010 et 2021 dont on parle sur les réseaux). La justification que j'ai trouvé dans un échange : "cette offre a été construite en tenant compte du coût des soins de santé dans VOTRE pays de résidence pour répondre au mieux à vos besoins" n'est pas un argument précis. Les coûts de santé au Brésil n'ont pas augmenté de 72%, c'est absurde. Y avait-il péril en la demeure budgétaire de passer ainsi à + 72% d'un coup ? avec cette décision, ce qui est clair, c'est que la MGEN entre dans une politique qu'elle dénonce d'autre part : un développement encore plus prononcé d,une protection santé à plusieurs vitesses. Mon budget familial ne peut plus supporter cette cotisation folle dans l'offre Magenta, ce qui me pousse à réduire la couverture de ma famille vers une offre de qualité inférieure (sans parler de la mise en place de plafonds annuels de remboursement). Et tout cela présenté comme une nouvelle offre mieux adaptée à nos besoins.

Patrick Chardenet
Envoyé de mon iPhone

nono62
nono62

nono62

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
nono62

Bonjour. Quand on pose une problématique à ceux qui nous reçoivent, leur réponse tourne toujours court. Je cite: "Je ne suis qu'une salariée! Il faudrait vous rendre aux réunions pour en discuter..." De quelles réponses et conseils disposent-on alors? Rien.
Quand on parle de remboursements ou de cotisations qui explosent, même discours. "Allez aux réunions"! De qui se moque-t-on?
Quand on a une demande de participation au matériel, la réponse est:
" Allez chercher toutes les subventions ailleurs et revenez ensuite. On verra ce que l'on pourra faire...!"
Vous trouvez ça digne?
VYV au cac 40 oui, mais l'arnaque de Madoff a réussi à mettre la mgen sur la paille. C'est pourquoi on paye.
CQFD

Yann
Yann

Yann

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Yann

Bonjour,

Je suis en MGEN Référence depuis... toujours. Ce n'est que tout récemment (et un peu par hasard, sur des forums de discussions) que j'ai découvert que la MGEN proposait des offres à étudier dans le détail : Santé 1 Santé 2 Santé 3 à combiner avec des Prévoyances de niveaux différents.

Est-ce normal que la MGEN semble faire si peu de publicité pour ce type d’offres (même si il semble s’adresser en priorité à une nouvelle clientèle d’adhérents et même si il semble être assez récent ?)

J’ai étudié dans le détail ces offres en les appliquant à mon cas en me projetant sur l’offre Santé 1 (moins coûteuse que mon actuelle MGEN Référence), j’ai préparé une bonne vingtaine de questions et j’ai pris un premier rendez-vous fin octobre avec un conseiller MGEN de mon antenne locale.

Ce conseiller a répondu patiemment à la majorité des mes questions en m’apprenant, par exemple, que dans mon cas le choix d’une offre Santé ne pourrait s’accompagner d’un combiné avec une Prévoyance (cela n’étant proposé qu’aux nouveaux adhérents si j’ai bien compris).

Par contre, pour quelques autres de mes questions il a souhaité pouvoir contacter sa hiérarchie et m’a proposé un deuxième rendez-vous quelques jours plus tard.

Il m’a remis, à me demande, un dossier d’inscription à une offre Santé.

Entre-temps j’ai donc préparé un dossier d’inscription en Santé 1 (sans Prévoyance, donc) qui me faisait économiser environ 400 € de cotisation par an).

Au deuxième rendez-vous il a enfin répondu à trois questions que j’avais préparées et auxquelles il n’avait pu répondre au cours de notre premier rendez-vous :

1) Le passage de l’offre Référence à une offre Santé était-il irréversible ? D’après confirmation auprès de sa hiérarchie, le passage d’une offre MGEN Référence à une offre Santé (1, 2 ou 3) était IRREVERSIBLE. Donc impossibilité dans mon cas, de revenir éventuellement à une MGEN Référence après avoir expérimenté une offre Santé qui aurait pu ne pas me convenir. Cette information m’a clairement refroidi dans mon projet de passage à une offre Santé. (Par contre le passage d’une offre Santé 1 à 2 ou 3 était possible après au moins deux ans d’ancienneté dans l’une de ces offres.)

2) En choisissant une Santé 1 (mais même 2 ou 3) je ne pourrai pas bénéficier du remboursement du traitement des deux genoux en visco-supplémentation (que la Sécurité Sociale a déremboursé depuis la fin 2017) mais que la MGEN va reprendre en compte en 2019. Cela m’a aussi refroidi.

3) Une autre de mes questions importantes portait sur les plafonds de cotisation : ces plafonds étaient-ils DEFINITIFS ou bien susceptibles d’évoluer (à la hausse, bien entendu) dans les temps futurs ? Là mon conseiller – environ la trentaine, je crois nécessaire de le préciser- m’a appris que ces plafonds n’avaient pas bougé depuis « très très longtemps », ce qui, vu son âge, ne m’est apparu comme une information très objective et il n’a pas pu m’en dire beaucoup plus sur leur possible évolution future. J’avais préparé cette question car, en la ramenant à mon cas, en optant pour une Santé 1 j’étais au plafond de mes cotisations. En MGEN Référence j’étais tout prêt. Mais bon, cette question me paraissait importante, et apparemment, la MGEN n’est pas en mesure d’y apporter une réponse claire et nette.

4) Nous avons continué de tout repasser en revue, et j’ai dû aussi bien admettre- en plus de ce que j’ai évoqué plus haut et qui m’avait déjà refroidi - qu’en optique et dentaire notamment, et en absence de Prévoyance aussi, j’étais légèrement moins couvert qu’en MGEN Référence.

5) En toute conscience et, à plus ample informé, je me suis donc résigné à rester en MGEN Référence en remerciant mon conseiller de m’avoir consacré environ trois bonnes heures d’entretien en deux rendez-vous, de ne pas avoir cherché à m’influencer dans ce choix délicat, d’avoir fait le maximum à son niveau pour répondre à ma batterie de questions. (J’avais d’ailleurs tout préparé par écrit et lui avais remis un double en direct pour que nous puissions suivre pas à pas un ordre précis et je notais pas à pas ses réponses à mes différentes questions auxquelles j’avais mûrement réfléchi au préalable.)

Tout cela pour en conclure qu’il faut bien réfléchir avant de se décider pour un autre choix (et là il ne s’agissait que d’un choix « inter-MGEN » ! je n’ose imaginer à quel point cela doit être encore bien plus difficile quand il s’agit d’opter pour l’étude d’une optique « extra-MGEN » !)

Oui, c’est tout un travail : avant mes rendez-vous, avec le conseiller, je lui ai consacré plusieurs heures d’étude et de préparation en me rendant compte au passage que les fascicules d’information MGEN Référence mis en correspondances directes avec ceux de Santé 1/2/3 n’offrent pas le même détail d’informations, à savoir que celui de MGEN Référence est plus détaillé et précis que celui de Santé 1/2 et 3. D’où ma batterie de questions de détail.

Tout cela pour conclure aussi que la bonne solution est très très dure à trouver, qu’il faut bien réfléchir à son propre cas, à sa propre situation familiale, à son propre état de santé etc etc … et qu’en fait, quand on met en perspective tous ces paramètres, peut-être bien que la solution idéale n’existe pas et qu’il faut se résoudre à la moins pire...

Chartreuxfafa
Chartreuxfafa

Chartreuxfafa

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Chartreuxfafa

Bonjour Yann,

je partage hélas votre constat sur l'évolution de la MGEN. Ma femme et moi sommes sur le point de terminer notre carrière et la mésaventure que nous avons connue dernièrement avec notre mutuelle nous interroge sur son fonctionnement.
De retour d'une mise à disposition de deux années en Nouvelle Calédonie , nous avons été confrontés à une montagne d'incompréhension de la part de notre Section : bien qu'adhérents depuis plus de trente ans, adhérents aussi à la MGEN extra-métropolitaine à Nouméa , nous avons dû reconstituer un dossier complet , comme si l'on ne nous connaissait pas ! Ce dossier n' a pu être validé que trois mois plus tard , quand nous avons apporté notre PV d'installation. Nous avons attendu six mois pour retrouver une carte vitale , dix mois pour accéder de nouveau à notre espace internet respectif. Mais le plus étonnant a été l'ignorance dans laquelle nous avons été tenus quant à la continuité de notre prise en charge. Renvoyés de la MGEN nationale à la MGEN extra-métopolitaine, nous avons repoussé des soins , ajourné l'achat de lunettes de vue.
Partis pour apporter nos connaissances à des enfants d'un lointain pays , nous nous sommes sentis étrangers à notre retour en France ! Par ailleurs, à l'heure d'internet , comment comprendre que de nombreux mois se soient écoulés et qu'aujourd'hui nous soit réclamé , menaces à l'appui, un rappel substanciel d'impayés dont nous ne sommes absolument pas responsables.
Notre attachement à la MGEN était grand cependant...

Gilles, Président de la section MGEN du Morbihan
Gilles, Président de la section MGEN du Morbihan

Gilles, Président de la section MGEN du Morbihan

Niveau
0
Score
34
Equipe
Custom field 1
Gilles, Président de la section MGEN du Morbihan

Bonjour Yann, bonjour Chartreuxfafa,
Yann, je vous remercie pour votre témoignage très éclairant et très documenté. Il nous invite à continuer à développer notre mode de relation à l’adhérent que malheureusement dénonce Chartreuxfafa. J’en suis désolé très sincèrement.
Je ne m’engagerai pas sur des explications visant à justifier ce qui, à la lumière des faits, est très difficilement compréhensible...
Par contre, je peux vous assurer que votre expérience servira à tous les militants qui travaillent actuellement à réformer notre système de gouvernance à tous les niveaux pour l’améliorer.
En effet, nous nous devons de maintenir un niveau de qualité de service exigeant afin de satisfaire le plus grand nombre. Le témoignage de Yann va en ce sens. Cependant, tout n’est pas encore rose comme le démontre le témoignage de Chartreuxfafa.
Merci à vous deux pour nous éclairer et à tous les adhérents qui interviennent en ce sens non pas pour faire de la critique « destructrice » et à l’emporte pièce, mais bien une critique qui a pour objectif de proposer et de construire ensemble une mutuelle plus juste.
Excellente journée.

Pchard
Pchard

Pchard

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Pchard

Une étude intéressante qui n'est pas à l'emporte-pièce : http://www.investiralongterme.fr/quitter-la-mgen-une-bonn... Mais elle ne prend pas en compte la situation des expatriés. Je n'ai toujours pas de réponse à mes questions : qu'est-ce qui justifie + 72% d'augmentation de ma cotisation en 2019 (ce n'est pas le cas unique du Brésil car tous les collègues expatriés sont touchés à des degrés variables) ?

  • face à une telle augmentation que mon budget peine à assumer, puis-je changer d'offre rapidement ?

Gilles, Président de la section MGEN du Morbihan
Gilles, Président de la section MGEN du Morbihan

Gilles, Président de la section MGEN du Morbihan

Niveau
0
Score
34
Equipe
Custom field 1
Gilles, Président de la section MGEN du Morbihan

Pchard,
Un collègue spécialisé dans les questions liées à la SEM postera une réponse à vos interrogations. Il a été contacté et je lui laisse la main.
Par ailleurs, concernant l’étude à laquelle vous faites allusion et qui est intéressante, vous ne serez pas surpris d’apprendre que je la trouve quand même orientée. L’ayant parcourue pendant plus de 30 minutes il ne me semble pas y avoir lu ni vu qu’un adhérent MGEN peut aussi bénéficier durant sa vie de mutualiste de l’aide exceptionnelle grâce à une commission d’action sociale. Dire aux centaines de mutualistes que nous aidons financièrement tous les ans que MGEN n’est pas solidaire est incompréhensible. Mais je m’arrêterai ici car je me suis déjà exprimé sur ces sujets dans d’autres discussions sur ce forum.
Très cordialement.

Pchard
Pchard

Pchard

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Pchard

Gilles.
Vous avez certainement raison du point de vue de l'orientation de l'étude pour ce qui est de la solidarité qui n'est malheureusement pas un critère mis en valeur. Pour le reste, elle indique quand-même que l'offre MGEN reste très concurrentielle. En revanche elle ne le devient plus pour les expatriés. J'ai eu une réponse du SEM via courriel (je la commente sur l'autre forum sur le thème de l'augmentation de la cotisation : malheureusement ce message est loin de répondre à mes interrogations. Ce n'est qu'un message général sur la "nouvelle offre" MGEN et mon pays de résidence qui ne donne aucune justification des 72% d'augmentation. Le niveau de "spécialisation" de la réponse est très faible. Cordialement.

Gilles, Président de la section MGEN du Morbihan
Gilles, Président de la section MGEN du Morbihan

Gilles, Président de la section MGEN du Morbihan

Niveau
0
Score
34
Equipe
Custom field 1
Gilles, Président de la section MGEN du Morbihan

Bonjour Pchard,
Je peux comprendre votre mécontentement lié à la réponse que vous avez reçue. L’offre SEM telle qu’elle a été redéfinie doit être explicitée aux adhérents expatriés.
L’ensemble des animateurs du forum ont contacté nos collègues afin qu’une intervention soit faite sur ce forum ce qui sera le cas. Je ne peux malheureusement pas vous dire quand. J’espère que cela sera le plus rapide possible afin de vous permettre d’appréhender les choses dans leur plénitude et éventuellement, prendre une décision.
Merci pour votre patience et votre intervention que j’ai trouvée pertinente et très intéressante.
Excellente journée.

Bonjour Pchard, bonjour à tous,
Toutes mes excuses pour avoir tardé revenir vers vous avec quelques précisions concernant l'évolution de l'offre de la SEM
Il me semble important de vous apporter quelques éléments de contexte. D'abord, le coût des soins, et plus largement des frais de santé, augmente de manière inflationniste à l'étranger. Ensuite, le choix de vie des expatriés évolue aussi considérablement : la population tend à plus se sédentariser et ainsi tend à vieillir. Ce qui se traduit par une prise en charge de pathologies plus lourdes et plus fréquentes.
Il était donc devenu plus que nécessaire de rééquilibrer les cotisations en les mettant en relation avec le coût des soins à l'étranger et les modes de vie des expatriés ce qui n'avait pas été fait depuis de nombreuses années ; les cotisations de l'offre SEM n'ont changé qu'une fois en 10 ans (pour information la moyenne de l'augmentation est en moyenne de 8% par an pour les assureurs).
Ce rééquilibrage, peut-être suivant les cas douloureux et vous l'évoquez à travers votre situation, mais il était indispensable. A l'avenir, les hausses seront limitées mais régulières.
Le choix qui a donc été fait consiste à prendre en compte les évolutions (coût de la santé, sédentarisation et âge) en restant éloigné du schéma assurantiel des cotisations tarifées au coût réel de ce risque : un mécanisme de solidarité intergénérationnelle et géographique est préservé. Au final, l'offre reste moins chère que la concurrence (vous le soulignez) avec en inclusion de la prévoyance, une protection sociale à vie (alors que certains assureurs surfacturent voire n'assurent plus à partir de 70 ans) et bien sûr une assistance complète.
J'espère vous avoir apporté quelques éléments d'explication.
Bien cordialement,

Pchard
Pchard

Pchard

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Pchard

Marie. Je vous remercie pour cette réponse circonstanciée qui apporte enfin une explication/justification (qu'il aurait été souhaitable de donner en amont de la publication des nouveaux montants au lieu de simplement communiquer sur une "nouvelle offre plus adaptée" qui conduit l'adhérent à attendre une amélioration de prestations avec une augmentation acceptable de son point de vue). Ainsi je comprends mieux l'augmentation dans son principe. En revanche, tout en prenant en compte les critères de vieillissement de la population adhérente est soins en relation, je pense que la MGEN ne prend pas bien la mesure de la situation de cette population retraitée dont vous convenez la "douleur" à travers l'exposition de mon cas. Aujourd'hui, une cotisation annuelle qui passe à 120% de la pension brute mensuelle fera qu'en 2019 j'assumerai cette augmentation en puisant dans mon épargne. Mais comme vous annoncez avec franchise qu'il y aura maintenant des augmentations annuelles régulières limitées, je peux raisonnablement projeter des coûts d'assurance santé qui vous progressivement accroître la part prise sur cette épargne (dans la grande incertitude et la non régularité de l'augmentation des pensions de retraite) pour finir par l'épuiser. Il y a un paradoxe dans le modèle que vous évoquez : ceux qui comme moi ne sont pas retraités "sédentaires" ont théoriquement des risques moindres de pathologie lourde ce qui devrait (toujours théoriquement) allonger leur vie et donc leur besoin en assurance santé qu'ils risquent de ne plus pouvoir payer. La solidarité (nécessaire) est envisagée au bénéfice des coûts de soins lourds mais pas de l'allongement du besoin en couverture santé et de ses coûts augmentés face à un revenu de retraite dont la valeur ne peut que baisser (inflation globale / plus de gains de carrière / pas ou peu d'augmentation de pension ). Plus je vis longtemps en santé, moins je pourrai en assumer la couverture. Il y a là un problème politique de fond me semble-t-il.

UNE mutuelle anti social depuis l'entrée dans ces groupes douteux,pilotaient par des hommes politique et le MEDEF..C,EST DU RACKET DE CoTISATIONS? DES CHANGEMENT DE régles de FONCTIONNEMENT,on noie lle magot des cotisations, en pub, salon, subventions à des associations politisés,;;on préte à titre gratuit des locaux à des organisations politique.

Gilles, Président de la section MGEN du Morbihan
Gilles, Président de la section MGEN du Morbihan

Gilles, Président de la section MGEN du Morbihan

Niveau
0
Score
34
Equipe
Custom field 1
Gilles, Président de la section MGEN du Morbihan

Bonjour Alacalin50,
Je constate que vous n'êtes pas en reste puisque vous venez de faire 2 interventions en disant la même chose (cf. post sur hausse des cotisations 2019).
On peut ne pas être d'accord, ne pas cautionner les choix de la mutuelle mais on ne peut et on ne doit pas dire n'importe quoi !
Je me laisse à vous donner de façon courte et définitive mon avis. Je précise que je n'ai nullement l'intention de continuer ce débat stérile par la suite...
Les faits que vous avancez n'ont aucun lien avec la vie d'une mutuelle et cet esprit "complotiste" ne vise qu'à salir des milliers de collaborateurs et militants intègres qui travaillent chaque jour en essayant d'apporter leur aide et leurs compétences au service des adhérents.
Bonne journée !