A l'attention des utilisateurs du forum

A partir du 22 mai 2019, vous devrez utiliser un compte MGEN Connect pour vous connecter au forum.

Vous n’avez pas encore de compte MGEN Connect ?

Créez-en un dès à présent >


Vous souhaitez poster un message pour la 1ère fois sur le forum ?

Les inscriptions au forum sont fermées, pour cause de maintenance, jusqu’au 22 mai inclus.
Vous pouvez nous contacter par message privé sur les comptes MGEN&Vous Facebook et Twitter.

Les connexions au forum sont temporairement bloquées aujourd’hui, pour cause de maintenance.
Vous pouvez nous contacter par message privé sur les comptes MGEN&Vous Facebook et Twitter.

Les connexions au forum se font désormais grâce à votre compte MGEN Connect.

Si vous n’avez toujours pas créé de compte MGEN Connect, cliquez ici

109 commentaires

sergearrii
sergearrii

sergearrii

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
sergearrii

Pour ce qui me concerne, et je rejoins donc l’analyse de Pchard, l’argument qui repose sur l’augmentation des soins dans nos pays de résidence - comme si tout cela était uniforme - ne correspond à aucune réalité pour ce qui est de l’Espagne.
Il faudrait que la MGEN reconnaisse un jour combien sa gestion a été hasardeuse voire teintée d’incompétence.

Envoyé de mon iPhone

axolotl
axolotl

axolotl

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
axolotl

Je rejoins toutes les réactions d'adhérents scandalisés par les augmentations abusives et le manque de transparence de la MGEN-SEM. Les quelques réponses des Présidents de section nous montrent qu'ils ne font que reproduire un argumentaire, langue de bois, totalement insuffisant. Certains reconnaissent au moins une mauvaise communication. D'autres affirment que l'information a été passée dans Valeurs mutualistes, j'ai lu la brochure qui annonçait de nouvelles "offres", mais rien ne permettait de s'attendre à ce mauvais coup ! Sinon aucun courriel ou courrier. Beaucoup découvrent le fait accompli par hasard. Il paraît qu'il y aura de meilleures prestations, mais dans quel cas très exactement ? Qui a reçu des informations précises et chiffrées à ce sujet ? Sinon nous serons encore soumis à l'appréciation arbitraire d'employés plus ou moins compétents (c'est malheureusement parfois le cas actuellement). Je suis d'accord avec les valeurs de solidarités, mais en l'occurence, cet argument relève en effet d'une pure hypocrisie. Mais que faire ? Nous avons des députés pour les Français de l'étranger. Il faudrait vraiment faire vérifier si ces procédés sont légaux.

Bleu
Bleu

Bleu

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Bleu

Bonjour,
Nouveauté : je viens de recevoir un nouvel échéancier. Je vous rappelle que le premier que j'avais reçu s'étalait du 1er janvier 2019 jusqu'en mai 2020, soit sur 17 mois. Lorsque j'avais téléphoné, on m'avait répondu , gêné que je faisais partie des adhérents qui avaient un prélèvement trop élevé par mois, donc on l'étalait. J'avais posé la question de ce qui se passerait en 2020. Et on ne savait pas quoi me répondre. Sur ce forum, l'un d'entre-vous avait obtenu une réponse. La loi ne peut imposer des cotisations de plus de 300 euros. Eh bien mon nouvel échéancier s'étale désormais sur 12 mois à 420 euros par mois!
Je n'ai pas encore pu contacter la MGEN pour savoir pourquoi j'ai reçu un nouvel échéancier.

sergearrii
sergearrii

sergearrii

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
sergearrii

Bonjour,

C'est moi qui vous avais dit que la MGEN ne pouvait prélever plus de 300€ mensuels en cotisation, je tiens cela d'une conseillère de la MGEN dont je peux rechercher les coordonnées car je suis dans la même situation que vous quant au niveau de prélèvement.
Il est amusant, si je puis dire.., de lire les articles de presse qui sont sortis ces jours-ci sur les abus de certaines mutuelles pour avoir augmenté leurs cotisations de 10%...

________________________________

Christophe Lafond, vice président Mgen.
Christophe Lafond, vice président Mgen.

Christophe Lafond, vice président Mgen.

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Christophe Lafond, vice président Mgen.

Chères adhérentes, Chers adhérents,

L’évolution de l’offre MGEN à l’international a suscité un certain nombre d’interrogations de votre part sur ce forum notamment sur la hausse des cotisations. C’est pourquoi, je tenais tout particulièrement à vous répondre personnellement afin de vous présenter à nouveau, dans le détail, les fondements de ce changement.
MGEN a toujours été attachée à répondre aux besoins et aux interrogations des adhérents résidant à l’étranger ou outre-mer hors département. C’est d’ailleurs grâce à leurs retours et à l’étude de leurs besoins que nous avons pris la décision de faire évoluer une offre qui ne s’avérait plus en phase avec les conditions de vie à l’étranger.
L’évolution de l’Offre Globale SEM en une gamme d’offres a été pensée pour améliorer significativement la prise en charge des soins en s’adaptant à l’hétérogénéité des situations à travers le monde. Ainsi, les offres MGEN Ambre, MGEN Indigo et MGEN Magenta proposent des garanties santé mieux adaptées au coût des soins pratiqués et observés par MGEN dans les pays de résidence de l’ensemble des adhérents, avec une amélioration moyenne de près de 15% notamment sur les postes hospitalisation (prise en charge à 100% des frais réels), optique (+13,5%) et dentaire (+20,1%).
Nous avons également fait le choix d’exprimer les garanties en pourcentage des frais réels, ce qui permettra à chacun et chacune de mieux anticiper le montant des remboursements et le reste à charge éventuel.
De nouveaux services digitaux sont également proposés comme la possibilité de nous transmettre directement les feuilles de soins dématérialisées via votre Espace personnel.
Ces évolutions importantes ont nécessité un ajustement des cotisations pour maintenir l’équilibre financier de cette gamme d’offres.
Plusieurs facteurs structurants l’ont imposé :

  • Le coût des soins augmente considérablement à l'étranger, notamment lorsque les professionnels de santé identifient un patient résidant à l’étranger ou outre-mer hors département.
  • Le choix de vie des adhérents résidant à l’étranger ou en outre-mer hors département a fortement évolué depuis la création du statut de résident pour les actifs ; les retraités concrétisent de plus en plus le projet de vivre leur retraite à l’étranger. En conséquence, la population se sédentarise, vieillit, ce qui se traduit par une prise en charge de pathologies plus lourdes, plus fréquentes et plus coûteuses.
  • L’amélioration significative des prestations et des services : réduction du reste à charge sur les principaux postes de santé, généralisation du tiers payant dans le cadre de l’hospitalisation, la digitalisation…
  • La grande disparité des coûts de santé selon les pays.
  • Il était indispensable de ré-équilibrer les cotisations de l’offre Globale SEM qui n’avaient d’ailleurs augmenté qu'une seule fois en 10 ans, ce qui explique le palier important constaté (pour information la moyenne de l'augmentation est de 8% par an chez les assureurs). MGEN a fait le choix de rester éloignée du schéma assurantiel des cotisations tarifées au coût réel du risque : le mécanisme de solidarité intergénérationnelle et géographique est préservé. La gamme MGEN International Santé Prévoyance reste moins chère que la concurrence avec en inclusion une protection en incapacité et décès, une assistance à l’international complète et une protection sociale à vie quand certains assureurs surfacturent voire n'assurent plus à partir de 70 ans.
    Nous avons pleinement conscience que ces évolutions sont importantes pour vous. Nous espérons que ces précisions vous permettront de mieux appréhender les grandes orientations de notre nouvelle gamme d’offres à l’international. Nous sommes convaincus qu’elle répondra à vos besoins tout en préservant l’esprit mutualiste auquel nous sommes tous particulièrement attachés.
    Je vous adresse, Chères adhérentes, Chers adhérents, mes salutations mutualistes,

    Christophe Lafond
    Vice-Président MGEN

sergearrii
sergearrii

sergearrii

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
sergearrii

Bonsoir,

Je me réjouis, personnellement qu'un responsable national daigne enfin répondre à nos doléances environ 4 mois après l'apparition de ces échanges et vous en suis reconnaissant.
Votre argumentaire, qui est un plaidoyer pro domo bien compréhensible, reprend, en partie, celui que vos collègues de sections régionales ont bien voulu nous faire parvenir.
Je souhaite donc simplement apporter quelques commentaires aux vôtres :

  • Vous laissez entendre que les adhérents à l'étranger auraient été consultés sur ces évolutions et auraient manifesté des besoins. Je n'ai pas eu la chance de faire partie de cette catégorie de privilégiés bien qu'étant membre de la Mgen simplement depuis 1970 et je ne vois pas du tout que le coût des soins ''augmente considérablement '' en Espagne, cela est absolument faux.
  • Il ne nous a été laissé aucun choix entre les offres que vous mentionnez et je ne comprends toujours pas la logique de l'offre Indigo qui m'a été imposée alors qu'en Espagne les soins sont moins élevés en moyenne qu'en France et que le taux de remboursement de la MGEN est souvent symbolique par rapport au montant des cotisations que je payais jusqu'à ce début d'année ( environ 2600€/an)
  • l'augmentation des postes de remboursement que vous prenez en exemple sont souvent les plus onéreux mais n'augmentent, au mieux, que de 20% quand ma cotisation augmente elle de 47%.
  • Parler donc '' d'ajustement '' des cotisations relève d'un bel euphémisme quand vous soulignez vous-même que, en moyenne, elles ont augmenté de 8% en France et alors même que le Président de la République a demandé tout récemment aux mutuelles de freiner leurs augmentations.

La MGEN s'engage t-elle à geler cette très importante augmentation pour les années à venir ou va-t-elle continuer de faire progresser cette courbe ascendante de manière exponentielle auquel cas le risque de désertion augmentera. Pour ma part, comme je l'ai déjà indiqué, je me donne 6 mois d'observation et déciderai ensuite si je quitte la MGEN près de 50 ans après y avoir adhéré.
Très cordialement
Serge FOHR

________________________________

Vincent
Vincent

Vincent

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Vincent

Bonjour,
Tout comme Serge, je me réjouis qu’un responsable national puisse répondre et qu’un courrier d’explication ait enfin été envoyé ce jour pour accompagner les nouveaux echeanciers (qui dépasse largement les 300 euros par mois). Ceci étant, l’argument qui repose sur l’augmentation des soins dans nos pays de résidence - comme si tout cela était uniforme - ne correspond à aucune réalité vécue par moi-même et tous ceux qui réagissent. Elle ne justifie en aucun cas une augmentation de +38% de mes cotisations, du jour au lendemain sans explication factuelle et détaillée. En 10 ans, les soins à l’etranger n’ont pas augmenté d’autant et une gestion rigoureuse et exemplaire aurait appelé à une réduction des coûts de fonctionnement voire des augmentations progressives de tarification afin de maintenir vos niveaux de prestations (soit dit en passant bien souvent symboliques) mais certainement pas de tout répercuter sur vos adherents au mépris des engagements de décembre dernier à les limiter.

Par ailleurs, je m’interroge sérieusement sur la légalité de ces modifications. L’alinéa 5 de l’article L112-3 du code des assurances dispose : “Toute addition ou modification au contrat d'assurance primitif doit être constatée par un avenant signé des parties.” Donc la MGEN ne peut pas à mon sens se prévaloir d’une décision d’evolution de son offre sans l’accord préalable des assurés. Ou alors les consommateurs n’ont plus aucun droit et chacun va voir midi à sa porte !

sergearrii
sergearrii

sergearrii

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
sergearrii

Je partage sans réserve l’avis de Vincent

Envoyé de mon iPhone

Stéphanie, Déléguée de la section MGEN du Calvados
Stéphanie, Déléguée de la section MGEN du Calvados

Stéphanie, Déléguée de la section MGEN du Calvados

Niveau
0
Score
1
Equipe
Custom field 1
Stéphanie, Déléguée de la section MGEN du Calvados

Bonjour,
Juste une précision : MGEN est une mutuelle. A ce titre, elle est régie par le Code de la Mutualité, et non le Code des Asurances. Vous adhérez à des statuts, dont les changements et évolutions sont votés chaque année en assemblée générale.
Les changements d'offres et tarifs SEM ont été votés par les délégués à l'assemblée générale et sont donc juridiquement valides.
Nous ne relevons pas du même code et n'avons pas les mêmes objectifs que les assurances. Nous ne faisons pas de bénéfices, les excédents éventuels ne rémunèrent pas d'actionnaires.
Bonne fin de journée.
Bien à vous,

Valerie
Valerie

Valerie

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Valerie

« Votre offre MGEN évolue »…
Comme bien d’autres, nous partageons ici notre mécontentement, ce n’est pas l’offre qui évolue mais « Le montant de votre cotisation qui s’envole »…
Notre mécontentement est lié à plusieurs points :
1- La communication : Soit disant irréprochable selon la MGEN. Pour notre part nous avons eu un mail sur l’évolution de l’offre, en Octobre, je pense. Le message ne comportait aucun montant, ni aucune règle de calcul, mais invitait à aller sur le site pour vérifier les conditions (offre Magenta). Je me rappelle être allé sur le site et n’ayant trouvé que des généralités, sans calcul précis, je me suis dit que la MGEN allait bien profiter du changement de système de prélèvement (directement sur le compte vs sur la fiche de paie) pour faire une petite augmentation. Mais franchement je ne me doutais pas du MONTANT de l’augmentation.
Nous avons reçu l’échéancier le 27/12. Nous vivons au Chili et le courrier met plusieurs semaines à arriver. Nous avons déjà signalé ce problème à la MGEN sans qu’il n’y ait eu de changement. Est-ce si compliqué de gérer les échanges par mail ?? C’est ce que nous faisons avec l’ensemble des autres prestataires que ce soit les banques, les assurances, etc… pourquoi la MGEN ne sait-elle pas mettre en œuvre quelque chose d’aussi simple (et qui couterait moins cher…) ?? Nous avions un avion pour un départ en vacances le 28/12, nous avons donc posté un message sur le site (avec quelques difficultés car ça ne marche pas souvent) en nous disant que c’était juste une erreur de calcul et que cela serait réglé à notre retour. De retour il y a quelques jours, nous nous rendons compte, que ce n’est pas une erreur mais une réelle super augmentation… Mais voilà le délai pour résilier notre contrat est dépassé. Que pouvions-nous faire en recevant l’échéancier le 27/12 ?? nous payons le manque de moyens de la MGEN qui n’est pas capable de transmettre les documents de manière adéquate. D’ailleurs c’est la même chose pour toutes les communications que nous recevons de 1 à 2 mois plus tard et même chose pour les remboursements qu’il nous faut faire également par envoi papier, mais à quelle époque vit-on ?? il y a internet et cela fonctionne dans le monde entier !!
2- La cotisation : Pour moi-même et mon épouse nous passons de 2640€ annuels à 3912€, soit 48% d’augmentation (36% pour moi et 85% pour mon épouse), soit +106€ net par mois en plus. La justification de l’augmentation sur les montants : pour moi, on prend maintenant les revenus totaux en considération et non pas le revenu brut imposable, donc est ajoutée la prime d’expatriation. Prime qui se justifie par le fait que vous allez vivre dans un autre pays, que vous devez vous reloger, etc, etc… donc la cotisation de la mutuelle est calculée en plus sur la prime d’expatriation… pour mon épouse c’est plus obscur, on lui attribue un revenu fictif de 25000€ par an alors qu’elle ne travaille pas. A la question, que cela changerait il si ma femme travaillait et qu’elle gagnait 800€ par mois, la réponse encore plus ahurissante est que la cotisation baisserait de moitié… ben voyons, on marche sur la tête…
3- L’explication de la hausse des cotisations : On nous explique que la hausse est principalement due aux coûts des soins dans le pays. J’ai vu une précédente remarque pour le Mexique, mais c’est la même chose pour nous au Chili, une consultation chez le médecin me coûte 20000 pesos, soit moins de 30€, en fait c’est le même prix qu’en France. Nous sommes considérés être dans le groupe 3, celui des Etats-Unis, je crois qu’il y a méprise, et considérer que les prix des consultations aux Etats-Unis sont semblables à celles de l’Amérique latine (ou Amérique centrale) est une sacrée erreur ! plutôt que de punir tout le monde et de nous augmenter la cotisation pour ceux qui vont consulter des médecins non conventionnés à n’importe quel tarif, une solution serait de fixer un montant limite de remboursement d’une visite en se basant sur les tarifs vraiment réalisés dans le pays.
4- La suite sans la MGEN : Nous nous sommes faits avoir cette année, la communication tardive, ne nous a pas permis de réagir, mais bon voilà nous avons maintenant 1 an (ou 10 mois) pour trouver une alternative à la MGEN. Pour ceux qui disent que ce n’est pas facile de trouver une autre solution, oui surement, toutes les mutuelles sont frileuses et toutes augmentent leurs tarifs. Mais dans mon cas, je ne suis pas mutuelle MGEN depuis le début mais seulement depuis 4 ans, depuis que mon épouse a arrêté son activité professionnelle. Avant nous disposions de sa mutuelle qui nous convenait parfaitement. Elle était moins cher, elle remboursait mieux et nous pouvions tout transmettre de manière électronique, c’était plus sécure et plus rapide. Quittons son emploi mon épouse n’a pas pu garder cette mutuelle, mais il doit bien avoir des alternatives. Maintenant les échanges sur le changement de mutuelle et les offres que nous pourrions trouver se feront en dehors du site MGEN puisque cela ne les regarde pas. A nous de créer un groupe d’informations sur le sujet, les possibilités ne manquent pas. Mais puisque nous payons le prix fort cette année, nous allons en profiter pour faire les soins qui, par notre esprit mutualiste, ont toujours remis au lendemain.

Gilles, Président de la section MGEN du Morbihan
Gilles, Président de la section MGEN du Morbihan

Gilles, Président de la section MGEN du Morbihan

Niveau
0
Score
34
Equipe
Custom field 1
Gilles, Président de la section MGEN du Morbihan

Bonsoir Valérie,
Je ne reviens pas sur votre développement concernant votre ressenti sur la mutuelle. C'est votre opinion et les uns et les autres sommes déjà intervenus sur les sujets que vous évoquez...
Par contre, je tenais à vous signaler que le remboursement par internet existe depuis longtemps à MGEN. Il vous suffit d'aller sur votre espace personnel. Cliquez sur l'onglet "remboursements et cotisations" à gauche puis ensuite sur "demande de remboursement". Vous joignez votre feuille de soins sous format Jpeg ou PDF (<5Mo) et le tour est joué.
Si vous avez le temps, je vous conseille vivement de parcourir cet espace personnel car il est très riche.
Très cordialement.

Valerie
Valerie

Valerie

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Valerie

Monsieur,
Je vous remercie pour votre retour, c'est effectivement nouveau pour moi, puisque jusque maintenant cela m'a toujours été refusé, serais je un cas particulier ?? Je vous prends au mot, j'essaye à nouveau la prochaine fois !! Ce site est peut-être riche, je ne saurais vous dire, je le trouve peu intuitif et malheureusement, mais c'est peut-être seulement pour moi, l'option pour envoyer des messages ne fonctionne pas toujours...

Jean-PhilippeMX
Jean-PhilippeMX

Jean-PhilippeMX

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Jean-PhilippeMX

Bonjour,

je ne reviendrai pas sur l'augmentation de 50% ou plus pour presque tout le monde.

Je cite "Par contre, je tenais à vous signaler que le remboursement par internet existe depuis longtemps à MGEN. Il vous suffit d'aller sur votre espace personnel. Cliquez sur l'onglet "remboursements et cotisations" à gauche puis ensuite sur "demande de remboursement".".

Effectivement, depuis Novembre 2018, et encore tous les conseillers ne le savaient visiblement pas (message écrit à l´appui).

Au Mexique, toujours pas reçu l´échéancier. Le numéro de décembre de VM est arrivé il y a 3 jours.. Je me bats depuis 1 mois et demi pour avoir la formule indigo et non magenta. Un problème informatique général á la MGEN SEM empêche apparemment un changement en ligne.

Les statuts 2019 sont datés au 1er janvier ne sont pas téléchargeables sur le site à ce jour ("en ligne prochainement").

Alors oui, en cas d´hospitalisation, la MGEN SEM remboursera au frais réel mais comme au Mexique, je ne trouve aucun hôpital avec convention, la meilleure des choses est donc de ne pas tomber gravement malade….pour des maladies bénignes, la consultation reste à 1,30 euros par un médecin Mexicain, sachant que tout employé au Mexicain cotise déjà au système de santé local.

Je pose donc la question d´un point de vue juridique. Pas d´échéancier reçu, qui plus est en contradiction avec l´offre affichée sur l´espace personnel, pas de statuts publiés alors que le paiement de la cotisation vaut adhésion au statut justement..

On peut raisonnablement se demander ce qui a été vraiment présenté et voté en juillet 2018.

En résumé, des couacs à répétition qui deviennent vraiment insupportables….

Baldeagle
Baldeagle

Baldeagle

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Baldeagle

L'honnêteté et la transparence auraient dû commander que l'on propose au départ le choix entre les différentes formules au lieu de décider d'office laquelle serait la meilleure. Le procédé est foncièrememnt cavalier. Par ailleurs ,l'adhérent, et lui seul est à même de déterminer si la cotisation peut entrer dans son budget et donc d'opérer un choix en connaissance de cause.

Après quasiment 40 ans passés à la MGEN,que j'ai d'ailleurs toujours très peu sollicitée, j'en viens à me demander si la résiliation ne va pas s'imposer suite à ces augmentations dont je ne trouve pas vraiment la justification malgré les quelques explications fournies sur ce forum. J'ai joué à fond la carte de la solidarité pendant toutes ces années, mais je commence à estimer qu'elle a bon dos lorsqu'il s'agit de chercher à justifier les augmentations phénoménales que nous subissons. Le refrain sur les retraités devient lui aussi agaçant. tout le monde n'est pas grabataire à 70 ou 80 ans. Les conduites á risque et les hygiènes de vie déplorables de certains de nos compatriotes et des dizaines d'autres fascteurs (utilisation, excessive des urgences, transports médicaux abusifs, prescriptions de médicaments inutiles, etc...) contribuent sans doute plus au trou de la sécu, et donc accessoirement aux problèmes financiers de la MGEN, que les phénomènes liés au seul vieillissement. Ne cherchons donc pas à noyer le poisson.

Gilles, Président de la section MGEN du Morbihan
Gilles, Président de la section MGEN du Morbihan

Gilles, Président de la section MGEN du Morbihan

Niveau
0
Score
34
Equipe
Custom field 1
Gilles, Président de la section MGEN du Morbihan

Bonsoir Baldeagle et Jean-Philippe MX,
Je vous ai lus avec attention et respecte totalement votre opinion. J'ai moi-même pu émettre à l'occasion sur ce fil de discussion des éléments proches de ceux avancer.
Je veux juste vous dire que je suis conscient de l'effort demandé. Je suis aussi conscient que les retraités pensent souvent que nous les pointons du doigt dans notre nouveau modèle économique. Je veux juste témoigner du fait qu'en aucun cas, des généralités ne sont faites mais que le principe de réalité s'impose.
Notre processus démocratique est réinterroger en permanence lors de nos rencontres mutuelles. Dans le cas d'une nouvelle offre ou d'une modification d'une offre existante, des enquêtes sont faites en amont, des actuaires sont rémunérés pour étudier des situations et proposer des solutions en travaillant de concert avec des groupes de travail spécialement missionnés pour réfléchir de manière collaborative.
Ensuite, le Bureau national MGEN remplit son rôle et sa mission de mettre ces propositions en forme afin de permettre aux administrateurs nationaux siégeant en Conseil d'administration de dégager des pistes de réflexion. Ces pistes sont ensuite présentées aux militants permanents des sections départementales qui expriment leur opinion afin d'amender ces pistes.
Au final, ce travail aboutit à une présentation en Assemblée générale annuelle ordinaire ou extraordinaire : les délégués présents votent alors ces résolutions.
Comme la démocratie l'impose de facto, ces résolutions sont acceptées si une majorité absolue se dégage.
En ce qui concerne la communication de ces résolutions, nous devons vraiment améliorer nos process. Je l'ai dit et je suis d'accord avec vous.
En conclusion, je trouve personnellement très intéressant nos échanges car ils sont le coeur de notre modèle démocratique qui doit entendre les reproches, s'améliorer voire changer et se transformer.
Très cordialement.

Pchard
Pchard

Pchard

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Pchard

Merci Gilles pour ces informations sur le processus décisionnel et votre
attention sur ce fil de discussion. Deux remarques qui se rejoignent sur
le modèle démocratique mutualiste. D'abord, le choix des mots. Parler
d'"effort" quand il s'agit (pour moi comme pour d'autres) de 75%
d'augmentation peut être perçu comme une légèreté. Comme vous le dites,
c'est un "nouveau modèle économique" que la MGEN met en place, ce qui
aurait dû conduire non seulement à un autre modèle de communication que
celui d'une agence de com qui tente d'emballer l'affaire dans un
discours promotionnel d'une "meilleure offre" (qui ne peut être perçue
comme telle si les adhérents étaient auparavant satisfaits de leur
offre, ce qui est le cas pour moi et certainement pour bien d'autres
collègues) mais aussi à un véritable chantier démocratique en amont. Des
enquêtes ? Comme le signalait Serge, personnellement je n'ai jamais été
contacté et je n'ai jamais vu de compte rendu diffusé (on parle bien
d'enquêtes profondes, sectorielles et pas de simples "like" ou de
quelques questions générales). Je suis adhérent depuis 1973 avec environ
25 ans au SEM et je n'ai jamais vu de documents sur la répartition des
adhérents par pays, par tranches d'âge, ni de tableaux précis sur les
évolutions des dépenses et des coûts de santé. Bref un manque
d'informations tangibles. Des actuaires rémunérés pour étudier des
situations ? Des groupes de travail spécialement missionnés pour
réfléchir de manière collaborative ? Pourquoi ne pas publier les études
et soumettre les réflexions aux adhérents ? La MGEN s'est mise très
lentement au numérique mais elle y vient (la transmission en ligne des
demandes de remboursements est enfin accessible) et l'ouverture des fils
de discussion est une grande avancée mais elle arrive tardivement par
rapport au changement de modèle économique et provoque à rebours des
frustrations de ne pas avoir pu être entendus avant que le Bureau
national mette en forme ses propositions.

Il reste que concrètement je vais devoir faire comme d'autres collègues
l'ont annoncé : voir au cours de cette année si ce nouveau modèle
économique est compatible avec le modèle économique de la retraite. En
additionnant la sécurité sociale maladie, la CFE qui va aussi augmenter
à partir du deuxième trimestre et la cotisation MGEN, c'est plus de deux
mois de pension brute de retraite par an que je dois maintenant
consacrer à la santé.

Bien cordialement,

Gilles, Président de la section MGEN du Morbihan
Gilles, Président de la section MGEN du Morbihan

Gilles, Président de la section MGEN du Morbihan

Niveau
0
Score
34
Equipe
Custom field 1
Gilles, Président de la section MGEN du Morbihan

Bonsoir Pchard,
Je suis tout d'abord très content de pouvoir échanger avec tous les adhérents MGEN de la SEM et des autres offres. C'est ça, à mes yeux, qui fait la force de notre mutuelle. Accepter les reproches, les écouter, apporter (ou pas) des réponses quand c'est possible c'est le lot de l'animateur que je suis. Je l'accepte car c'est la mission que j'ai acceptée de mener. Je ne dis pas que c'est toujours facile mais c'est ainsi...
Par rapport aux enquêtes auxquelles je faisais allusion, il s'agissait d'enquêtes menées sur des statistiques nationales que MGEN peut se procurer via son propre réseau ou par des cabinets extérieurs.
Votre réflexion est cependant très intéressante car elle amène un autre commentaire. Pourrions-nous mener des enquêtes directes de terrain afin d'évaluer la réalité perçue ? C'est très intéressant et j'y souscris personnellement car je crois sincèrement que l'avis des adhérents de terrain doit être entendu. Qui plus est quand ces adhérents relèvent de la SEM car vos préoccupations ne sont pas (très certainement) les mêmes que les nôtres, pas plus que vos problématiques...
A suivre (avec toujours autant d'intérêt).
Très cordialement.

Baldeagle
Baldeagle

Baldeagle

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Baldeagle

"le principe de réalité s'impose" (Gilles). Ce qui m'inquiète, c'est que la SEM ne semblerait s'en convaincre que depuis peu, mais que sur le fond elle est liée à des situations personnelles et géographiques qui requièrent une toute autre écoute, si tant est que les ressources en personnel de la SEM puissent lui donner une chance réelle de les appréhender. À titre d'exemple,un appel téléphonique en vue d'une hospitalisation non urgente se traduit par exemple par une grande hésitation, une difficulté à vérifier si tel ou tel établissement serait "agréé" par la MGEN et un flou sur la marche à suivre pour le patient (fournitures de devis ou justificatifs moins facile à obtenir sur le terrain dans la forme requise qu'il n'y paraît pour notre interlocuteur).Un dialogue concret est difficile à établir

Ainsi, l'opération préliminaire de mise à jour des demandes personnelles lancée en 2018 aura révélé pour plusieurs d'entre nous que la MGEN, et par extension la SEM, n'avaient qu'une très vaguie idée de nos situations individuelles (très gênant quand on dépend de la SEM depuis près de 40 and et de la MGEN depuis 50 ans) par rapport au systéme de santé dont nous dépendons dans nos pays de résidence.. Cela peut se comprendre en partie pour des pays lointains dans lesquels je peux imaginer que le nombre d'adhérents est restreint (sans pour autant que le fameux principe de solidarité puisse leur être refusé), mais est moins évident pour les expatriés dans l'Union Européenne, dont les règles communes devraient être mieux intégrées au plan fonctionnel par la SEM. Ces règles en effet induisent automatiquement une réduction des frais de santé et donc du reste à charge pour les expatriés que nous sommes, autant dans le cadre de la médecine de ville qu'au niveau des soins hospitaliers. De fait, cela amène les expatriés concernés à réduire leur appel à la MGEN (SEM) pour une large panoplie de prises en charges contrairement à d'autres zones géographiques. Dois-je citer en exemple les États-Unis? Cela devrait au final se retrouver assez nettement dans les calculs de cotisation afférents à ce groupe géographique. Sauf évidemment pour les adhérents qui décideraient aiu sein de l'UE de ne pas respecter dans leur pays d'adoption les règles du parcours de soins et qui donc passeraient par le secteur de la médecine privée et de ses tarifications. Un tel choix change évidemment fortement la donne au plan financier dans les pays scandinaves, l'Allemagne ou le Royaume Uni, pour ne citer qu'eux.

Prenons le cas de l'Allemagne qui concerne bon nombre d'adhérents. L'affiliation automatique d'un expatrié à la caisse de sécurité sociale AOK dès l'instant où il cotise à la sécu, lui ouvre droit aux soins chez tous les médecins conventionnés auprés de l'AOK, spécialistes compris, ainsi que dans les hôpitaux publics du pays. Le patient ne paye pas directement sa consultation Le médecin touche un forfait trimestriel d'environ 25 euros par patient versés par la caisse AOK) , il paye une quote-part pour certains médicaments (généralement 5 ou 10 euros), il paye intégralement tout acte référencé dans la liste dite IGel (Individuelle Gesundheits-Leistungen) accessible à chaque patient sur internet et dans les cabinets, actes jugés non-essentiels par la caisse d'assurance maladie et qui fait globalement sens. Prise en charge assez complète également en cas d'hospitalisation ainsi qu'en médecine ambulatoire. Surplus pour chambre individuelle quand elle existe/est disponible, pour exiger que le grand patron du service vous opère et comme en France acquittement d'un forfait journalier.Reste à charge important pour l'optique et au chapitre dentaire. Ce tableau ne peut être exhaustif dans le cadre du forum, mais va à l'essentiel. Il n'y a pas de quoi ruiner la MGEN si l'on est disposé á se ranger parmi les adhérents vertueux. (Y en-a-t-il vriament d'autres?). Et nous voici donc revenus au principe de réalité, celle qui est vécue et non celle des projections et modèles statistiques dont le détail mériterait probablement un examen plus approfondi par des instances indépendantes.

Jean-PhilippeMX
Jean-PhilippeMX

Jean-PhilippeMX

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Jean-PhilippeMX

Bonjour,

Ce n´est plus des erreurs de communication, c´est de la malhonnêteté de la part de la MGEN SEM !

J´ai un document papier qui me mentionne l'offre INDIGO .

J´ai des échanges par messagerie m´indiquant que je serai bien sur l´offre INDIGO.

Mon espace personnel indiquait encore il y a 3 jours que j´étais sur l´offre INDIGO.

J´ai signalé le 17 décembre l´incohérence entre l´offre indigo et la cotisation calculée sur l´offre MAGENTA.

Je découvre MALGRE TOUTES CES PREUVES ECRITES que : Mon offre MGEN MAGENTA
A compter du 1er janvier 2019, votre offre évolue vers MGEN MAGENTA

Aujourd'hui, avec votre offre MGEN MAGENTA vous bénéficiez ....

Que doit-on penser de cette communication de la MGEN SEM qui prétend que l´adhérent a le choix de l´offre sans lui communiquer en tant et en heure les élément de choix et qui maintenant impose une offre en se contredisant elle-même, éléments écrits à l´appui.

Est-ce qu´un jour les dirigeants de la MGEN SEM vont prendre leurs responsabilités et s´excuser a minima publiquement, voire démissionner d´eux-mêmes ????

Ce n´est plus de l´incompétence à ce niveau.....

Les faits sont là, malheureusement !

Vincent
Vincent

Vincent

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Vincent

Chers amis,
Je suis très heureux de vous annoncer que j'ai trouvé l'herbe plus verte ailleurs (diminution de ma cotisation mensuelle par 3) et qu'en conséquence j'ai donc quitté la MGEN avec effet rétroactif au 1er janvier en application de la loi Châtel comme cela me l'a été proposé par le service clients après 3 semaines d'attente à ma demande. Il y a d'autres alternatives alors faites jouez votre droit au choix d'adhérer ou non à ces pratiques ! Courage !