5 commentaires

Bonjour Mksk,
Je viens de regarder les garanties de votre contrat initiale MGEN.
Effectivement, il est noté : « Contraception prescrite non remboursée par la Sécurité sociale Tests de grossesse 75€/an ». Il y a bien écrit « prescrite » et c’est très certainement pour cela que l’on vous demande des justificatifs.
Je ne vois pas d’autres explications.
Très cordialement.

mksk
mksk

mksk

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
mksk

Merci pour votre réponse.

Du coup, faut-il que je consulte un urologue pour qu'il me prescrive un dispositif aussi complexe, ou une ordonnance de mon médecin traitant sera suffisante (accompagnée de la feuille de soin, bien entendu, car il faut bien rémunérer ce bon médecin de village pour un acte aussi savant) ?
J'imagine que mes factures réglées avant la date de prescription ne pourront pas faire l'objet d'un remboursement, pour assurer un traitement équitable avec les personnes qui ont besoin de prendre la pilule du lendemain et qui, comme chacun sait, ont tout le loisir d'attendre un rendez-vous avec leur médecin traitant pour se la faire prescrire.

Bonjour Mksk,
Je voulais vous apporter et apporter une précision quant au débat que nous avons sur ce post suite à l’entretien que Agnès Buzyn a eu ce matin sur France Inter.
Mme La Ministre a en effet annoncé que suite à une visite de prévention chez le médecin généraliste, ce dernier pourra prescrire des préservatifs « génériques » qui seraient remboursés par la Sécurité sociale. Je les appelle génériques car elle n’a pas dévoilé la marque sur l’antenne de radio ce matin...
Cette décision fait suite au constat que le nombre de jeunes séropositifs était à nouveau, reparti à la hausse...
C’est juste une information pour alimenter le débat.
Bonne journée.

mksk
mksk

mksk

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
mksk

Merci pour cette information. C'est une décision qui va évidemment dans le bon sens mais il reste encore des efforts à faire en matière de prévention (cf. les réactions de Sidaction suite à cette annonce). Le fait que ce remboursement soit conditionné par l'obtention d'une prescription médicale reste selon moi une limite majeure. Cela peut se comprendre dans le cadre de la Sécurité sociale qui ne peut pas rembourser sans limite ce type de dispositifs (encore que... tout est affaire de volontarisme et de priorités).
En ce qui concerne la MGEN, et dans le cadre d'un forfait qui, par définition, fixe un seuil maximum de dépenses annuelles en matière de prévention, cela se comprend moins.
Merci en tout cas d'alimenter le débat.

Bonjour mksk,

Je me permets de compléter l'information donnée par Gilles pour le remboursement des préservatifs : il n'est pas nécessaire d'avoir une prescription médicale mais il faut nous adresser la facture (acquittée) établie par la pharmacie.

En résumé, l'ordonnance n'est pas nécessaire pour : la contraception d'urgence (pilule du lendemain), préservatifs féminins et masculins, spermicides et tests de grossesse.

L'ordonnance est nécessaire pour : les pilules contraceptives (y compris nouvelles générations), anneaux vaginaux et patchs contraceptifs.

Si vous rencontrez des difficultés de remboursement, n'hésitez-pas à nous contacter directement pour vérification.
Pour mémoire, nous sommes également disponibles en message privé sur Facebook ou Twitter@Mgen&vous

Angélique
Expert Forum Mgen&Vous