A l'attention des utilisateurs du forum

A partir du 22 mai 2019, vous devrez utiliser un compte MGEN Connect pour vous connecter au forum.

Vous n’avez pas encore de compte MGEN Connect ?

Créez-en un dès à présent >


Vous souhaitez poster un message pour la 1ère fois sur le forum ?

Les inscriptions au forum sont fermées, pour cause de maintenance, jusqu’au 22 mai inclus.
Vous pouvez nous contacter par message privé sur les comptes MGEN&Vous Facebook et Twitter.

Les connexions au forum sont temporairement bloquées aujourd’hui, pour cause de maintenance.
Vous pouvez nous contacter par message privé sur les comptes MGEN&Vous Facebook et Twitter.

Les connexions au forum se font désormais grâce à votre compte MGEN Connect.

Si vous n’avez toujours pas créé de compte MGEN Connect, cliquez ici

Cette discussion est archivée, les contributions sont neutralisées. 

1 commentaire

Bonjour à toutes et à tous,
Je pense que la médecine de demain permettra des jours meilleurs pour nos anciens, pourvu qu’elle soit comprise et accepté par eux. Il faudra, au-delà d’une meilleure technique et de meilleurs protocoles, qu’elle concilie accessibilité et proximité.
Toutefois, j’aimerai soumettre cette idée que c’est peut-être à chacun de prendre soins de son corps, car nous en sommes de bons connaisseurs après de longues années de « vie commune » avec lui. Nous y sommes attentifs, nous connaissons ces faiblesses, mais aussi ses capacités à réagir à notre environnement.
Si nous ne sommes pas les meilleurs prescripteurs, nous sommes un peu les ausculteurs, les médecins de nous-mêmes, par une forme d’instinct.
Donc, si je ne conteste pas la réalité d’une maîtrise du vieillissement par le biais d’une connaissance scientifique du corps humain, et des progrès de la médecine, je ne peux pas écarter d’emblée la question qui fâche : « peut-on bien vieillir sans médecin ? »