A l'attention des utilisateurs du forum

A partir du 22 mai 2019, vous devrez utiliser un compte MGEN Connect pour vous connecter au forum.

Vous n’avez pas encore de compte MGEN Connect ?

Créez-en un dès à présent >


Vous souhaitez poster un message pour la 1ère fois sur le forum ?

Les inscriptions au forum sont fermées, pour cause de maintenance, jusqu’au 22 mai inclus.
Vous pouvez nous contacter par message privé sur les comptes MGEN&Vous Facebook et Twitter.

Les connexions au forum sont temporairement bloquées aujourd’hui, pour cause de maintenance.
Vous pouvez nous contacter par message privé sur les comptes MGEN&Vous Facebook et Twitter.

Les connexions au forum se font désormais grâce à votre compte MGEN Connect.

Si vous n’avez toujours pas créé de compte MGEN Connect, cliquez ici

3 commentaires

Marie thé
Marie thé

Marie thé

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Marie thé

Bonjour,
Cela fait 9 ans que j'ai fait mon AVC. Les médecins étaient très pessimistes sur mon avenir car j'ai été prise en charge tardivement. J'ai donc été hospitalisée durant 3 mois et le problème du retour au domicile a fini par se poser. En concertation avec mon garçon et les médecins et compte tenu de ma situation de dépendance nous avons choisi le placement en ehpad. Je n'avais que 70 ans et je laissais derrière moi une vie très active. Ce fut un cap très difficile mais je n'avais pas trop le choix. Je suis restée 5 ans en ehpad. La première année s'est bien passée mais très vite la situation à dégénérée et je me suis mise à déprimée. Mon garçon a donc fait en sorte d'aménager sa maison pour m'y accueillir. Il a mis en place des interventions d'aides soignantes et d'auxiliaires de vie pour s'occuper de la toilette et du repas. Le soir ma belle fille s'occupe de moi. Je leur suis très reconnaissante de ce temps qu'il me consacre car c'est beaucoup de travail d'avoir une personne dépendante chez soi. Cela fait 4 ans que je suis chez eux. Il faut savoir qu'ils sont tous les deux en activité. Aujourd'hui nous avons pris la décision de me trouver un logement adapté afin qu'ils puissent profiter de leurs petits enfants nouvellement nés. Je sais qu'ils seront toujours là pour moi qu'ils passeront tous les jours voir si tout va bien. Je veux qu'ils récupèrent eux aussi leur autonomie. Je ne les remercierais jamais assez de toutes ses années qu'ils m'ont consacrées.

Bonjour Marie thé,
Voilà un très beau témoignage à la fois sur l’importance du maintien des liens familiaux dans une situation comme la vôtre, des liens qui vous ont permis de reprendre le dessus, et également sur les alternatives aux EHPAD. Les rapports privilégiés que vous entretenez avec votre famille devraient inspirer celles et ceux qui sont trop prompts à oublier ce qu’ils ont reçu de leurs aînés, pour privilégier un confort qu’ils découvriront, à leur tour, précaire. Je vous souhaite une vie sereine.

Roboratif
Roboratif

Roboratif

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Roboratif

Le vieillissement de la population est là et va s'amplifier. Je pense qu'il est du devoir de la génération des 60/70/80 ans d'anticiper leur dépendance, et son financement,plutôt que de laisser à leurs enfants, si ils en ont, le soin d'en décider et de payer. Peut être que des aides publiques doivent être dégagées mais encore une fois, ce sera sur le dos des actifs : nos enfants, voire nos petits enfants.