A l'attention des utilisateurs du forum

A partir du 22 mai 2019, vous devrez utiliser un compte MGEN Connect pour vous connecter au forum.

Vous n’avez pas encore de compte MGEN Connect ?

Créez-en un dès à présent >


Vous souhaitez poster un message pour la 1ère fois sur le forum ?

Les inscriptions au forum sont fermées, pour cause de maintenance, jusqu’au 22 mai inclus.
Vous pouvez nous contacter par message privé sur les comptes MGEN&Vous Facebook et Twitter.

Les connexions au forum sont temporairement bloquées aujourd’hui, pour cause de maintenance.
Vous pouvez nous contacter par message privé sur les comptes MGEN&Vous Facebook et Twitter.

Les connexions au forum se font désormais grâce à votre compte MGEN Connect.

Si vous n’avez toujours pas créé de compte MGEN Connect, cliquez ici

Cette discussion est archivée, les contributions sont neutralisées. 

2 commentaires

Économie sociale et solidaire et développement durable partagent de nombreux points communs, notamment en termes de valeurs. Les structures qui se réclament de l’ESS adoptent ainsi le plus souvent un comportement écoresponsable. Dans une volonté de s’implanter au plus près des bénéficiaires, elles permettent un meilleur maillage du territoire, ce qui a, non seulement des conséquences positives sur les déplacements, mais également sur l’exclusion sociale générée par la désertification sanitaire, commerciale, industrielle… d’une partie de notre territoire nationale. L’écologie est également une préoccupation importante et parfois directe des entreprises de l’ESS, qu’elles mènent leur activité, par exemple, dans le domaine du recyclage, par la collecte et le traitement des déchets d’appareils électriques par des salariés en insertion puis par la rénovation de ces appareils et leur remise sur le marché, ou encore dans un autre domaine, par la distribution de produits agricoles respectueux de la planète dans le cadre des AMAP. Ceci dit, d’une manière générale, je pense que le pratique écoresponsable qui s’inscrit par définition dans une démarche de développement durable ne se résume pas seulement (ou uniquement) à un statut économique, mais bien à une démarche volontariste, quel que soit le type d’acteur en question.