A l'attention des utilisateurs du forum

A partir du 22 mai 2019, vous devrez utiliser un compte MGEN Connect pour vous connecter au forum.

Vous n’avez pas encore de compte MGEN Connect ?

Créez-en un dès à présent >


Vous souhaitez poster un message pour la 1ère fois sur le forum ?

Les inscriptions au forum sont fermées, pour cause de maintenance, jusqu’au 22 mai inclus.
Vous pouvez nous contacter par message privé sur les comptes MGEN&Vous Facebook et Twitter.

Les connexions au forum sont temporairement bloquées aujourd’hui, pour cause de maintenance.
Vous pouvez nous contacter par message privé sur les comptes MGEN&Vous Facebook et Twitter.

Les connexions au forum se font désormais grâce à votre compte MGEN Connect.

Si vous n’avez toujours pas créé de compte MGEN Connect, cliquez ici

« Nous vous informons que « Nous MGEN » est suspendu à compter de ce jour.
Nous tenions à remercier les contributeurs qui l’ont alimenté avec conviction.
Cependant sa faible fréquentation nous a amené à engager une réflexion sur de nouvelles modalités de partage avec vous.
« MGEN et Vous » reste bien entendu actif. Vous pouvez continuer à y solliciter nos experts opérationnels concernant le traitement de vos questions liées à votre couverture en Sécurité sociale et en complémentaire santé, prévoyance, services. »

Fan

Bonjour à tous,
Je m'interroge sur l'opportunité de la prolonger mon adhésion à la MGEN, en tant que retraitée,car ma cotisation est passée de 3,34% à 4,02% du montant brut de ma pension civile et ce taux devrait encore augmenter au 1/01/2018.
Parallèlement, j'observe que ma prestation invalidité décès-capital obligatoire est réduite au faible montant de 3500,00€ alors qu'elle était fixée à 85% de mon salaire brut durant ma période d'activité . Autrement dit, je cotise davantage et je vois les droits évoqués, ci-dessus, passer du montant de 30351,32€, en activité, au montant de 3500,00€, en retraite . Cherchez l'erreur .
Vous n'êtes pas sans savoir que les pensions civiles de l’État subissent une décote bien au delà des 25% du taux plein étant donné que le transfert prime/point est balbutiant et que le RAFP a pris effet en 2005 ne permettant pas, à ce jour, d'aboutir à un taux plein au titre de cette retraite complémentaire . Il serait opportun de ne plus rendre obligatoire, pour les retraités, l'adhésion à cette prestation qui représente une part élevée de leurs cotisations ou de relever le montant du capital décès à 85% du montant annuel de la pension de retraite, à l'instar de ce qui se fait pour les actifs . Dépendant de la délégation 35, j'éprouve par ailleurs de réelles difficultés pour obtenir les coordonnées de nos représentants élus .
Cordialement

Custom field 1
Fan
  • 29 discussions
  • 170 commentaires